Le site d’administration de Django

Une des parties les plus puissantes de Django est l’interface d’administration automatique. Elle lit les métadonnées de vos modèles pour fournir une interface rapide et centrée sur les modèles où les utilisateurs de confiance peuvent gérer le contenu du site. L’utilisation recommandée du site d’administration est limitée à un outil de gestion interne d’un organisme. Il n’est pas conçu pour servir de base à la construction d’une interface publique complète.

Le site d’administration présente de nombreux points d’entrée visant la personnalisation, mais ne vous bornez pas à utiliser exclusivement ces points d’entrée. Si vous avez besoin de fournir une interface plus centrée sur les processus et qui fait abstraction des détails d’implémentation autour des tables et champs de bases de données, c’est qu’il est vraisemblablement le moment d’écrire vos propres vues.

Dans ce document, nous présentons la manière d’activer, d’utiliser et de personnaliser l’interface d’administration de Django.

Aperçu

L’administration est activée dans le modèle de projet par défaut utilisé par startproject.

Pour référence, voici les éléments requis :

  1. Ajoutez 'django.contrib.admin' à votre réglage INSTALLED_APPS.
  2. Le site d’administration a besoin de quatre applications pour fonctionner : django.contrib.auth, django.contrib.contenttypes, django.contrib.messages et django.contrib.sessions. Si ces applications ne figurent pas dans votre liste INSTALLED_APPS, ajoutez-les.
  3. Ajoutez django.contrib.auth.context_processors.auth et django.contrib.messages.context_processors.messages à l’option 'context_processors' du moteur DjangoTemplates défini dans le réglage TEMPLATES ainsi que django.contrib.auth.middleware.AuthenticationMiddleware et django.contrib.messages.middleware.MessageMiddleware à MIDDLEWARE. Ceux-ci sont tous actifs par défaut, donc vous avez seulement besoin de faire cela si vous avez modifié manuellement les réglages.
  4. Déterminez quels modèles de votre application doivent être modifiables dans l’interface d’administration.
  5. Pour chacun de ces modèles, créez éventuellement une classe ModelAdmin qui encapsule les fonctionnalités et les options personnalisées pour administrer ce modèle particulier.
  6. Créez une instance AdminSite et indiquez-lui tous vos modèles et classes ModelAdmin.
  7. Insérez l’instance AdminSite dans votre configuration d’URL.

Après avoir suivi ces étapes, vous serez en mesure d’utiliser votre site d’administration de Django en visitant l’URL à laquelle vous l’avez rattaché (/admin/, par défaut). Si vous avez besoin de créer un utilisateur pour se connecter au site, vous pouvez utiliser la commande createsuperuser.

Autres sujets

Voir aussi

Pour plus d’informations à propos de la manière de servir les fichiers statiques (images, JavaScript et CSS) associés au site d’administration en production, voir Service de fichiers.

Des problèmes ? Essayez FAQ : l’interface d’administration.

Objets ModelAdmin

class ModelAdmin[source]

La classe ModelAdmin est la représentation d’un modèle dans l’interface d’administration. Normalement, ces classes sont stockées dans un fichier nommé admin.py dans votre application. Jetons un œil à un exemple très simple de ModelAdmin:

from django.contrib import admin
from myproject.myapp.models import Author

class AuthorAdmin(admin.ModelAdmin):
    pass
admin.site.register(Author, AuthorAdmin)

Avez-vous vraiment besoin d’un objet ModelAdmin?

Dans l’exemple précédent, la classe ModelAdmin ne définit pas (encore) de valeurs personnalisées. En conséquence, l’interface d’administration par défaut sera fournie. Si celle-ci vous satisfait, vous n’avez pas du tout besoin de définir un objet ModelAdmin – vous pouvez inscrire la classe du modèle sans fournir de description de type ModelAdmin. L’exemple précédent pourrait être simplifié en :

from django.contrib import admin
from myproject.myapp.models import Author

admin.site.register(Author)

Le décorateur register

register(*models, site=django.admin.sites.site)[source]

Il existe aussi un décorateur pour l’enregistrement des classes ModelAdmin:

from django.contrib import admin
from .models import Author

@admin.register(Author)
class AuthorAdmin(admin.ModelAdmin):
    pass

It’s given one or more model classes to register with the ModelAdmin. If you’re using a custom AdminSite, pass it using the site keyword argument:

from django.contrib import admin
from .models import Author, Reader, Editor
from myproject.admin_site import custom_admin_site

@admin.register(Author, Reader, Editor, site=custom_admin_site)
class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    pass

You can’t use this decorator if you have to reference your model admin class in its __init__() method, e.g. super(PersonAdmin, self).__init__(*args, **kwargs). You can use super().__init__(*args, **kwargs).

Découvert des fichiers d’administration

Lorsque vous placez 'django.contrib.admin' dans votre réglage INSTALLED_APPS, Django recherche automatiquement un module admin dans chaque application et l’importe.

class apps.AdminConfig

Il s’agit de la classe AppConfig par défaut pour l’administration. Elle appelle autodiscover() au démarrage de Django.

class apps.SimpleAdminConfig

Cette classe fonctionne comme AdminConfig, sauf qu’elle n’appelle pas autodiscover().

autodiscover()[source]

Cette fonction tente d’importer un module admin dans chaque application installée. Ces modules sont supposés inscrire des modèles à l’application d’administration.

Typiquement, il n’est pas nécessaire d’appeler cette fonction directement car AdminConfig l’appelle au démarrage de Django.

Si vous utilisez un AdminSite personnalisé, il est courant d’importer toutes les sous-classes de ModelAdmin dans son code et de les inscrire auprès du site AdminSite personnalisé. Dans ce cas et dans l’optique de désactiver la découverte automatique, il s’agit de remplacer 'django.contrib.admin' par 'django.contrib.admin.apps.SimpleAdminConfig' dans le réglage INSTALLED_APPS.

Options de ModelAdmin

ModelAdmin est une classe très flexible. Elle dispose de plusieurs options pour pouvoir personnaliser l’interface. Toutes les options sont définies sur la sous-classe ModelAdmin:

from django.contrib import admin

class AuthorAdmin(admin.ModelAdmin):
    date_hierarchy = 'pub_date'
ModelAdmin.actions

Une liste d’actions disponibles sur la page de liste pour modification. Voir Actions d’administration pour plus de détails.

ModelAdmin.actions_on_top
ModelAdmin.actions_on_bottom

Contrôle où s’affiche la barre d’actions sur la page. Par défaut, la page de liste pour modification de l’administration affiche les actions en haut de la page (actions_on_top = True; actions_on_bottom = False).

ModelAdmin.actions_selection_counter

Contrôle si un compteur de sélection est affiché à côté de la liste déroulante d’actions. Par défaut, la page de liste pour modification de l’administration l’affichera (actions_selection_counter = True).

ModelAdmin.date_hierarchy

Attribuez à date_hierarchy le nom d’un champ DateField ou DateTimeField de votre modèle, et la page de liste pour modification inclura une navigation par filtres sélectifs basés sur les dates en fonction de ce champ.

Exemple :

date_hierarchy = 'pub_date'

Il est aussi possible d’indiquer un champ d’un modèle lié en utilisant la syntaxe d’accès __, par exemple :

date_hierarchy = 'author__pub_date'

Le contenu de cette navigation est formé intelligemment d’après les données disponibles. Par exemple, si toutes les dates sont dans un seul mois, elle contiendra uniquement les filtres par jour.

Changed in Django 1.11:

La possibilité de se référer à des champs de modèles liés a été ajoutée.

Note

date_hierarchy utilise QuerySet.datetimes() en interne. Veuillez vous référer vous à sa documentation pour certaines mises en garde lorsque la prise en charge des fuseaux horaires est activée (USE_TZ = True).

ModelAdmin.empty_value_display

Cet attribut surcharge la valeur d’affichage par défaut pour les champs de l’enregistrement qui sont vides (None, chaîne vide, etc.). La valeur par défaut est - (un tiret). Par exemple :

from django.contrib import admin

class AuthorAdmin(admin.ModelAdmin):
    empty_value_display = '-empty-'

Vous pouvez aussi surcharger empty_value_display pour toutes les pages d’administration avec AdminSite.empty_value_display, ou pour des champs spécifiques comme ceci :

from django.contrib import admin

class AuthorAdmin(admin.ModelAdmin):
    fields = ('name', 'title', 'view_birth_date')

    def view_birth_date(self, obj):
        return obj.birth_date

    view_birth_date.empty_value_display = '???'
ModelAdmin.exclude

Cet attribut, si fourni, doit être une liste de noms de champs à exclure du formulaire.

Par exemple, considérons le modèle suivant :

from django.db import models

class Author(models.Model):
    name = models.CharField(max_length=100)
    title = models.CharField(max_length=3)
    birth_date = models.DateField(blank=True, null=True)

Si vous souhaitez un formulaire pour le modèle Author qui ne comprenne que les champs name et title, voici comment vous devez spécifier fields ou exclude:

from django.contrib import admin

class AuthorAdmin(admin.ModelAdmin):
    fields = ('name', 'title')

class AuthorAdmin(admin.ModelAdmin):
    exclude = ('birth_date',)

Comme le modèle Author a seulement trois champs, name, title et birth_date, les formulaires obtenus par les déclarations ci-dessus contiendront exactement les mêmes champs.

ModelAdmin.fields

Utilisez l’option fields si vous avez besoin de réaliser de simples changements dans la disposition des formulaires des pages « ajouter » et « modifier », comme afficher uniquement un sous-ensemble des champs disponibles, modifier leur ordre ou les regrouper en lignes. Par exemple, vous pouvez définir une version simplifiée du formulaire d’administration pour le modèle django.contrib.flatpages.models.FlatPage comme suit :

class FlatPageAdmin(admin.ModelAdmin):
    fields = ('url', 'title', 'content')

Dans l’exemple ci-dessus, seuls les champs url, title et content seront affichés dans le formulaire, de manière séquentielle. fields peut contenir des valeurs définies dans ModelAdmin.readonly_fields pour être affichées en lecture seule.

Pour des besoins de mise en page plus complexes, voir l’option fieldsets.

L’option fields, contrairement à list_display, ne peut contenir que des noms de champs du modèle ou du formulaire défini par form. Elle ne peut contenir des objets exécutables que s’ils sont répertoriés dans readonly_fields.

Pour afficher plusieurs champs sur la même ligne, insérez ces champs dans leur propre tuple. Dans cet exemple, les champs url et title s’affichent sur la même ligne et le champ content sera affiché en dessous d’eux sur sa propre ligne :

class FlatPageAdmin(admin.ModelAdmin):
    fields = (('url', 'title'), 'content')

Note

Cette option fields ne doit pas être confondue avec la clé de dictionnaire fields présente dans l’option fieldsets, telle que décrite dans la section suivante.

Si ni l’option fields, ni l’option fieldsets ne sont présentes, Django affiche par défaut chaque champ qui n’est pas un AutoField et qui a editable=True dans un groupe de champs unique et dans le même ordre de définition des champs que dans le modèle.

ModelAdmin.fieldsets

Définissez fieldsets pour contrôler la mise en page des pages d’administration « ajouter » et « modifier ».

fieldsets est une liste de tuples binaires, où chaque tuple représente une balise <fieldset> dans la page du formulaire d’administration (<fieldset> est une « section » d’un formulaire).

Les tuples binaires sont au format (nom, options_champs), où nom est une chaîne représentant le titre du groupe de champs et options_champs est un dictionnaire d’informations sur le groupe de champs, y compris une liste des champs à afficher à l’intérieur.

Un exemple complet, tiré du modèle django.contrib.flatpages.models.FlatPage:

from django.contrib import admin

class FlatPageAdmin(admin.ModelAdmin):
    fieldsets = (
        (None, {
            'fields': ('url', 'title', 'content', 'sites')
        }),
        ('Advanced options', {
            'classes': ('collapse',),
            'fields': ('registration_required', 'template_name'),
        }),
    )

Il en résulte une page d’administration qui ressemble à :

../../../_images/fieldsets.png

Si ni l’option fieldsets, ni l’option fields ne sont présentes, Django affiche par défaut chaque champ qui n’est pas un AutoField et qui a editable=True dans un groupe de champs unique et dans le même ordre de définition des champs que dans le modèle.

Le dictionnaire field_options peut contenir les clés suivantes :

  • fields

    Un tuple de noms de champs à afficher dans ce groupe de champs. Cette clé est obligatoire.

    Exemple :

    {
    'fields': ('first_name', 'last_name', 'address', 'city', 'state'),
    }
    

    Comme pour l’option fields, on peut afficher plusieurs champs sur la même ligne en les incluant dans un tuple. Dans cet exemple, les champs first_name et last_name s’affichent sur la même ligne :

    {
    'fields': (('first_name', 'last_name'), 'address', 'city', 'state'),
    }
    

    fields peut contenir des valeurs définies dans readonly_fields pour être affichées en lecture seule.

    Si vous placez le nom d’un objet exécutable dans fields, c’est la même règle qu’avec l’option fields qui s’applique : l’objet exécutable doit figurer dans readonly_fields.

  • classes

    Une liste ou un tuple contenant des classes CSS supplémentaires à appliquer sur le groupe de champs.

    Exemple :

    {
    'classes': ('wide', 'extrapretty'),
    }
    

    Deux classes utiles définies par la feuille de style par défaut du site d’administration sont collapse et wide. Les groupes de champs avec le style collapse seront initialement repliés dans l’administration et remplacés par un petit lien « cliquer pour agrandir ». Les groupes de champs avec le style wide disposeront d’un espace horizontal supplémentaire.

  • description

    Une chaîne de texte supplémentaire facultative affichée au sommet de chaque groupe de champs, sous l’en-tête du groupe. Cette chaîne n’est pas affichée pour TabularInline en raison de sa mise en page.

    Notez que cette valeur ne passe pas par le filtre d’échappement HTML quand elle est affichée dans l’interface d’administration. Cela vous permet d’inclure du code HTML si vous le désirez. Sinon, vous pouvez utiliser du texte brut avec la fonction django.utils.html.escape() pour échapper les caractères spéciaux HTML.

ModelAdmin.filter_horizontal

Par défaut, un champ ManyToManyField est affiché dans le site d’administration avec un <select multiple>. Cependant, les boîtes à sélection multiple peuvent être difficiles à utiliser lors de la sélection de nombreux éléments. En ajoutant un champ ManyToManyField à cette liste, cette boîte sera remplacée par une discrète et astucieuse interface de « filtre » JavaScript permettant de rechercher dans les options. Les options non sélectionnés et sélectionnés apparaissent dans deux boîtes côte à côte. Voir filter_vertical pour utiliser une interface verticale.

ModelAdmin.filter_vertical

Identique à filter_horizontal, mais utilise un affichage vertical de l’interface de filtre avec la boîte d’options non sélectionnées apparaissant au-dessus de la boîte d’options sélectionnées.

ModelAdmin.form

Par défaut, un formulaire ModelForm est créé dynamiquement pour les modèles. Il est utilisé pour créer le formulaire présenté sur les pages d’ajout/édition. Vous pouvez facilement fournir votre propre ModelForm pour surcharger toute forme de comportement par défaut sur les pages d’ajout/édition. Alternativement, vous pouvez personnaliser le formulaire par défaut plutôt que d’en définir un entièrement nouveau en utilisant la méthode ModelAdmin.get_form().

Pour un exemple, voir la section Ajout de validation personnalisée à l’administration.

Note

Si vous définissez un attribut Meta.model dans un ModelForm, vous devez également définir l’attribut Meta.fields (ou l’attribut Meta.exclude). Cependant, étant donné que l’administration a sa propre façon de définir des champs, l’attribut Meta.fields sera ignoré.

Si le ModelForm est uniquement destiné à l’administration, la solution la plus simple consiste à omettre l’attribut Meta.model, puisque ModelAdmin fournira le bon modèle à utiliser. Il est aussi possible de définir fields = [] dans la classe Meta afin de satisfaire la validation du ModelForm.

Note

Si les classes ModelForm et ModelAdmin définissent toutes deux une option exclude, alors ModelAdmin prévaut :

from django import forms
from django.contrib import admin
from myapp.models import Person

class PersonForm(forms.ModelForm):

    class Meta:
        model = Person
        exclude = ['name']

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    exclude = ['age']
    form = PersonForm

Dans l’exemple ci-dessus, le champ « age » sera exclu mais le champ « name » sera inclus dans le formulaire généré.

ModelAdmin.formfield_overrides

Cet attribut fournit une solution « à la va-vite » pour surcharger une partie des options Field utilisées dans l’interface d’administration. formfield_overrides est un dictionnaire associant une classe de champ à un dictionnaire de paramètres à passer audit champ au moment de sa construction.

Comme c’est un peu abstrait, examinons un exemple concret. L’utilisation la plus courante de formfield_overrides est d’ajouter un composant personnalisé pour un certain type de champ. Ainsi, imaginons que nous avons écrit un composant RichTextEditorWidget que nous aimerions utiliser pour les champs de texte étendus en lieu et place du <textarea> par défaut . Voici comment nous pourrions le faire :

from django.db import models
from django.contrib import admin

# Import our custom widget and our model from where they're defined
from myapp.widgets import RichTextEditorWidget
from myapp.models import MyModel

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    formfield_overrides = {
        models.TextField: {'widget': RichTextEditorWidget},
    }

Notez que la clé dans le dictionnaire est la véritable classe du champ, et non pas une chaîne. La valeur est un autre dictionnaire ; ces paramètres seront passés à la méthode __init__() du champ de formulaire. Voir L’API des formulaires pour plus de détails.

Avertissement

If you want to use a custom widget with a relation field (i.e. ForeignKey or ManyToManyField), make sure you haven’t included that field’s name in raw_id_fields, radio_fields, or autocomplete_fields.

formfield_overrides won’t let you change the widget on relation fields that have raw_id_fields, radio_fields, or autocomplete_fields set. That’s because raw_id_fields, radio_fields, and autocomplete_fields imply custom widgets of their own.

ModelAdmin.inlines

Voir les objets InlineModelAdmin ci-dessous ainsi que ModelAdmin.get_formsets_with_inlines().

ModelAdmin.list_display

Définissez list_display pour contrôler quels champs sont affichés sur la page de liste pour modification de l’interface d’administration.

Exemple :

list_display = ('first_name', 'last_name')

If you don’t set list_display, the admin site will display a single column that displays the __str__() representation of each object.

list_display peut contenir quatre types différents de valeurs :

  • Un champ de modèle. Par exemple :

    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_display = ('first_name', 'last_name')
    
  • Un objet exécutable qui accepte un paramètre, l’instance de modèle. Par exemple :

    def upper_case_name(obj):
        return ("%s %s" % (obj.first_name, obj.last_name)).upper()
    upper_case_name.short_description = 'Name'
    
    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_display = (upper_case_name,)
    
  • Une chaîne représentant un attribut de ModelAdmin. Le comportement est identique à celui de l’objet exécutable. Par exemple :

    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_display = ('upper_case_name',)
    
        def upper_case_name(self, obj):
            return ("%s %s" % (obj.first_name, obj.last_name)).upper()
        upper_case_name.short_description = 'Name'
    
  • Une chaîne représentant un attribut du modèle. Le comportement est quasi identique à celui de l’objet exécutable, mais self dans ce contexte est l’instance de modèle. Voici un exemple de modèle complet :

    from django.db import models
    from django.contrib import admin
    
    class Person(models.Model):
        name = models.CharField(max_length=50)
        birthday = models.DateField()
    
        def decade_born_in(self):
            return self.birthday.strftime('%Y')[:3] + "0's"
        decade_born_in.short_description = 'Birth decade'
    
    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_display = ('name', 'decade_born_in')
    

Quelques cas particuliers à signaler à propos de list_display:

  • If the field is a ForeignKey, Django will display the __str__() of the related object.

  • Les champs ManyToManyField ne sont pas pris en charge, parce que cela impliquerait l’exécution d’une instruction SQL pour chaque ligne de la table. Si vous voulez néanmoins le faire, donnez à votre modèle une méthode personnalisée, et ajouter le nom de cette méthode à list_display. (Voir ci-dessous pour en savoir plus sur les méthodes personnalisées dans list_display.)

  • Si le champ est un BooleanField ou un NullBooleanField, Django affiche une jolie icône actif/inactif au lieu des valeurs True ou False.

  • Si la chaîne donnée est une méthode du modèle, un ModelAdmin ou un objet exécutable, Django échappe par défaut le résultat HTML obtenu. Pour échapper les données fournies par l’utilisateur et autoriser vos propres balises non échappées, utilisez format_html().

    Voici un exemple complet de modèle :

    from django.db import models
    from django.contrib import admin
    from django.utils.html import format_html
    
    class Person(models.Model):
        first_name = models.CharField(max_length=50)
        last_name = models.CharField(max_length=50)
        color_code = models.CharField(max_length=6)
    
        def colored_name(self):
            return format_html(
                '<span style="color: #{};">{} {}</span>',
                self.color_code,
                self.first_name,
                self.last_name,
            )
    
    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_display = ('first_name', 'last_name', 'colored_name')
    
  • Comme certains exemples l’ont déjà montré, lorsqu’on fait référence à un objet exécutable, une méthode de modèle ou de ModelAdmin, il est possible de personnaliser le titre de la colonne en ajoutant un attribut short_description à l’objet en question.

  • Si la valeur d’un champ est None, une chaîne vide ou une itération vide, Django affichera - (un tiret). Vous pouvez surcharger cela avec AdminSite.empty_value_display:

    from django.contrib import admin
    
    admin.site.empty_value_display = '(None)'
    

    Vous pouvez aussi utiliser ModelAdmin.empty_value_display:

    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        empty_value_display = 'unknown'
    

    Ou au niveau d’un champ :

    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_display = ('name', 'birth_date_view')
    
        def birth_date_view(self, obj):
             return obj.birth_date
    
        birth_date_view.empty_value_display = 'unknown'
    
  • Si la chaîne donnée est une méthode du modèle, un ModelAdmin ou un objet exécutable qui renvoie True ou False, Django affiche une jolie icône actif/inactif si vous donnez à la méthode un attribut boolean avec la valeur True.

    Voici un exemple complet de modèle :

    from django.db import models
    from django.contrib import admin
    
    class Person(models.Model):
        first_name = models.CharField(max_length=50)
        birthday = models.DateField()
    
        def born_in_fifties(self):
            return self.birthday.strftime('%Y')[:3] == '195'
        born_in_fifties.boolean = True
    
    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_display = ('name', 'born_in_fifties')
    
  • The __str__() method is just as valid in list_display as any other model method, so it’s perfectly OK to do this:

    list_display = ('__str__', 'some_other_field')
    
  • Habituellement, les éléments de list_display qui ne sont pas de véritables champs de base de données ne peuvent pas être utilisés dans le tri (parce que Django réalise tout le tri au niveau de la base de données).

    Cependant, si un élément de list_display représente un certain champ de base de données, vous pouvez indiquer ce fait en définissant l’attribut admin_order_field de l’élément.

    Par exemple :

    from django.db import models
    from django.contrib import admin
    from django.utils.html import format_html
    
    class Person(models.Model):
        first_name = models.CharField(max_length=50)
        color_code = models.CharField(max_length=6)
    
        def colored_first_name(self):
            return format_html(
                '<span style="color: #{};">{}</span>',
                self.color_code,
                self.first_name,
            )
    
        colored_first_name.admin_order_field = 'first_name'
    
    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_display = ('first_name', 'colored_first_name')
    

    Ce qui précède indique à Django de trier selon le champ first_name lorsqu’on essaye de trier par colored_first_name dans l’administration.

    Pour indiquer un ordre décroissant avec admin_order_field, vous pouvez préfixer le nom de champ par un tiret. En utilisant l’exemple ci-dessus, cela ressemblerait à :

    colored_first_name.admin_order_field = '-first_name'
    

    admin_order_field sait gérer les requêtes triées par valeurs de modèles liés. Cet exemple inclut une colonne « author first name » dans l’affichage en liste et permet de le trier en fonction du prénom (first name) :

    class Blog(models.Model):
        title = models.CharField(max_length=255)
        author = models.ForeignKey(Person, on_delete=models.CASCADE)
    
    class BlogAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_display = ('title', 'author', 'author_first_name')
    
        def author_first_name(self, obj):
            return obj.author.first_name
    
        author_first_name.admin_order_field = 'author__first_name'
    
  • Les éléments de list_display peuvent également être des propriétés. Notez toutefois qu’en raison de la façon dont fonctionnent les propriétés en Python, définir short_description sur une propriété n’est possible que lors de l’utilisation de la fonction property() et non pas avec le décorateur @property.

    Par exemple :

    class Person(models.Model):
        first_name = models.CharField(max_length=50)
        last_name = models.CharField(max_length=50)
    
        def my_property(self):
            return self.first_name + ' ' + self.last_name
        my_property.short_description = "Full name of the person"
    
        full_name = property(my_property)
    
    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_display = ('full_name',)
    
  • Les noms de champs dans list_display apparaissent également comme des classes CSS dans le résultat HTML, sous la forme colonne-<nom_de_champ> sur chaque élément <th>. Cela peut être utilisé par exemple pour définir la largeur des colonnes dans un fichier CSS.

  • Django essaie d’interpréter chaque élément de list_display dans cet ordre :

    • Un champ de modèle.
    • Un objet exécutable.
    • Une chaîne représentant un attribut ModelAdmin.
    • Une chaîne représentant un attribut de modèle.

    Par exemple, si first_name est à la fois un champ de modèle et un attribut ModelAdmin, c’est le champ de modèle qui sera utilisé.

Utilisez list_display_links pour contrôler le cas échéant quels champs de list_display doivent faire le lien vers la page de modification d’un objet.

Par défaut, la page de liste pour modification lie la première colonne – le premier champ figurant dans list_display – à la page de modification de chaque élément. Mais list_display_links permet de modifier cela :

  • Définissez-le à None pour qu’aucun lien n’apparaisse.

  • Définissez-le à une liste ou un tuple de champs (dans le même format que list_display) dont les colonnes doivent être converties en liens.

    Vous pouvez indiquer un ou plusieurs champs. Tant que les champs apparaissent dans list_display, Django ne se soucie pas de combien (ou comment) les champs sont liés. La seule exigence est que si vous souhaitez utiliser list_display_links de cette façon, vous devez définir list_display.

Dans cet exemple, les champs first_name et last_name feront toutes deux office de lien sur la page de liste pour modification :

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    list_display = ('first_name', 'last_name', 'birthday')
    list_display_links = ('first_name', 'last_name')

Dans cet exemple, la page de liste pour modification ne contient aucun lien :

class AuditEntryAdmin(admin.ModelAdmin):
    list_display = ('timestamp', 'message')
    list_display_links = None
ModelAdmin.list_editable

Définissez list_editable à une liste de noms de champs de modèle afin de permettre l’édition de ces champs sur la page de liste pour modification. C’est-à-dire que les champs répertoriés dans list_editable seront affichés sous forme de composants de formulaire sur la page de liste pour modification, permettant aux utilisateurs de modifier et d’enregistrer plusieurs lignes à la fois.

Note

list_editable interagit avec un certain nombre d’autres options de façon bien particulière ; vous devez respecter les règles suivantes :

  • Tout champ dans list_editable doit également figurer dans list_display. Vous ne pouvez pas modifier un champ qui n’est pas affiché !
  • Un même champ ne peut pas être défini à la fois dans list_editable et dans list_display_links – un champ ne peut pas être à la fois un formulaire et un lien.

Vous obtiendrez une erreur de validation si l’une de ces règles est enfreinte.

ModelAdmin.list_filter

Définissez list_filter pour activer des filtres dans la barre de droite de la page de liste pour modification de l’administration, comme illustré dans la capture d’écran suivante :

../../../_images/list_filter.png

list_filter doit être une liste ou un tuple d’éléments, où chaque élément doit être l’un des types suivants :

  • un nom de champ, où le champ doit être soit un BooleanField, CharField, DateField, DateTimeField, IntegerField, ForeignKey ou un ManyToManyField; par exemple :

    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_filter = ('is_staff', 'company')
    

    Les noms de champ dans list_filter peuvent également s’étendre aux relations à l’aide de la syntaxe de recherche __, par exemple :

    class PersonAdmin(admin.UserAdmin):
        list_filter = ('company__name',)
    
  • une classe héritant de django.contrib.admin.SimpleListFilter, qui doit contenir les attributs title et parameter_name ainsi que surcharger les méthodes lookups et queryset, par ex. :

    from datetime import date
    
    from django.contrib import admin
    from django.utils.translation import gettext_lazy as _
    
    class DecadeBornListFilter(admin.SimpleListFilter):
        # Human-readable title which will be displayed in the
        # right admin sidebar just above the filter options.
        title = _('decade born')
    
        # Parameter for the filter that will be used in the URL query.
        parameter_name = 'decade'
    
        def lookups(self, request, model_admin):
            """
            Returns a list of tuples. The first element in each
            tuple is the coded value for the option that will
            appear in the URL query. The second element is the
            human-readable name for the option that will appear
            in the right sidebar.
            """
            return (
                ('80s', _('in the eighties')),
                ('90s', _('in the nineties')),
            )
    
        def queryset(self, request, queryset):
            """
            Returns the filtered queryset based on the value
            provided in the query string and retrievable via
            `self.value()`.
            """
            # Compare the requested value (either '80s' or '90s')
            # to decide how to filter the queryset.
            if self.value() == '80s':
                return queryset.filter(birthday__gte=date(1980, 1, 1),
                                        birthday__lte=date(1989, 12, 31))
            if self.value() == '90s':
                return queryset.filter(birthday__gte=date(1990, 1, 1),
                                        birthday__lte=date(1999, 12, 31))
    
    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_filter = (DecadeBornListFilter,)
    

    Note

    Par commodité, l’objet HttpRequest est transmis aux méthodes lookups et queryset, par exemple :

    class AuthDecadeBornListFilter(DecadeBornListFilter):
    
        def lookups(self, request, model_admin):
            if request.user.is_superuser:
                return super().lookups(request, model_admin)
    
        def queryset(self, request, queryset):
            if request.user.is_superuser:
                return super().queryset(request, queryset)
    

    Aussi par commodité, l’objet ModelAdmin est transmis à la méthode lookups, par exemple si vous souhaitez établir les filtres à partir des données disponibles :

    class AdvancedDecadeBornListFilter(DecadeBornListFilter):
    
        def lookups(self, request, model_admin):
            """
            Only show the lookups if there actually is
            anyone born in the corresponding decades.
            """
            qs = model_admin.get_queryset(request)
            if qs.filter(birthday__gte=date(1980, 1, 1),
                          birthday__lte=date(1989, 12, 31)).exists():
                yield ('80s', _('in the eighties'))
            if qs.filter(birthday__gte=date(1990, 1, 1),
                          birthday__lte=date(1999, 12, 31)).exists():
                yield ('90s', _('in the nineties'))
    
  • un tuple, où le premier élément est un nom de champ et le second élément est une classe héritant de django.contrib.admin.FieldListFilter, par exemple :

    class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_filter = (
            ('is_staff', admin.BooleanFieldListFilter),
        )
    

    Vous pouvez limiter les choix d’un modèle lié aux objets concernés par la relation en utilisant RelatedOnlyFieldListFilter:

    class BookAdmin(admin.ModelAdmin):
        list_filter = (
            ('author', admin.RelatedOnlyFieldListFilter),
        )
    

    En supposant que author est une clé ForeignKey vers un modèle User, cela va limiter les choix de list_filter aux utilisateurs qui ont écrit un livre au lieu d’énumérer tous les utilisateurs.

    Note

    L’API FieldListFilter est considérée comme interne et pourrait changer.

Les filtres de listes n’apparaissent que lorsque le filtre présente plus d’un choix. La méthode has_output() du filtre vérifie cette condition.

Il est possible de spécifier un gabarit personnalisé pour le rendu d’un filtre de liste :

class FilterWithCustomTemplate(admin.SimpleListFilter):
    template = "custom_template.html"

Voir le gabarit par défaut fourni par Django (admin/filter.html) pour un exemple concret.

ModelAdmin.list_max_show_all

Définissez list_max_show_all pour contrôler le nombre d’éléments pouvant figurer sur la page de liste pour modification « Tout afficher » de l’administration. L’administration affiche un lien « Tout afficher » sur la liste pour modification seulement si le nombre total de résultats est inférieur ou égal à la valeur de cet attribut. Par défaut, cette option est définie à 200.

ModelAdmin.list_per_page

Définissez list_per_page pour contrôler le nombre d’éléments paginés apparaissant sur chaque page de la liste pour modification de l’administration. Par défaut, cette option est définie à 100.

Définissez list_select_related pour indiquer à Django d’utiliser select_related() lors de la récupération de la liste des objets sur la page de liste pour modification de l’administration. Cela peut vous épargner un bon nombre de requêtes en base de données.

La valeur peut être soit une valeur booléenne, soit une liste ou un tuple. La valeur par défaut est False.

Lorsque la valeur est True, select_related() sera toujours appelée. Lorsque la valeur est réglée sur False, Django examine list_display et n’appelle select_related() que si une clé ForeignKey est présente.

Si vous avez besoin d’un contrôle plus fin, utilisez un tuple (ou une liste) comme valeur de list_select_related. Un tuple vide empêchera Django d’appeler select_related dans tous les cas. Tout autre tuple sera directement transmis à select_related comme paramètres. Par exemple :

class ArticleAdmin(admin.ModelAdmin):
    list_select_related = ('author', 'category')

appellera select_related('author', 'category').

Si vous avez besoin de définir une valeur dynamique en fonction de la requête, vous pouvez implémenter une méthode get_list_select_related().

ModelAdmin.ordering

Définissez ordering pour préciser comment les listes d’objets doivent être ordonnées dans les vues d’administration de Django. La valeur doit être une liste ou un tuple dans le même format que le paramètre de modèle ordering.

Si ce paramètre n’est pas renseigné, l’administration de Django utilise l’ordre de tri par défaut du modèle.

Si vous avez besoin de définir un ordre dynamique (par exemple en fonction de l’utilisateur ou de la langue), vous pouvez implémenter une méthode get_ordering().

ModelAdmin.paginator

La classe de pagination à utiliser pour la pagination. Par défaut, django.core.paginator.Paginator est utilisée. Si la classe de pagination personnalisée n’a pas la même interface de constructeur que django.core.paginator.Paginator, vous devez également fournir une implémentation pour ModelAdmin.get_paginator().

ModelAdmin.prepopulated_fields

Définissez prepopulated_fields à un dictionnaire associant des noms de champs aux champs à partir desquels ils doivent être pré-remplis :

class ArticleAdmin(admin.ModelAdmin):
    prepopulated_fields = {"slug": ("title",)}

Lorsque cet attribut est défini, lesdits champs utiliseront un peu de JavaScript pour se pré-remplir à partir des champs désignés. L’utilisation principale de cette fonctionnalité est de générer automatiquement la valeur des champs SlugField à partir d’un ou plusieurs autres champs. La valeur générée est produite par la concaténation des valeurs des champs source, puis par transformation de ce résultat en une étiquette courte et valide, le « slug » (par ex. le remplacement des espaces par des tirets).

Fields are prepopulated on add forms but not on change forms. It’s usually undesired that slugs change after an object is created (which would cause an object’s URL to change if the slug is used in it).

prepopulated_fields n’accepte pas les champs DateTimeField, ForeignKey, OneToOneField ou ManyToManyField.

ModelAdmin.preserve_filters

L’administration conserve désormais les filtres sur la vue de liste après la création, l’édition ou la suppression d’un objet. Vous pouvez restaurer le comportement précédent de réinitialisation des filtres en définissant cet attribut à False.

ModelAdmin.radio_fields

Par défaut, l’interface d’administration de Django utilise une interface de boîte de sélection (<select>) pour les champs ForeignKey ou ceux qui ont un attribut choices défini. Si un champ est présent dans radio_fields, Django utilise plutôt une interface de type boutons-radio. En supposant que group est une clé ForeignKey sur le modèle Person:

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    radio_fields = {"group": admin.VERTICAL}

Vous avez le choix d’utiliser HORIZONTAL ou VERTICAL du module django.contrib.admin.

N’incluez un champ dans radio_fields que s’il s’agit d’un champ ForeignKey ou que son attribut choices est défini.

ModelAdmin.autocomplete_fields
New in Django 2.0.

autocomplete_fields is a list of ForeignKey and/or ManyToManyField fields you would like to change to Select2 autocomplete inputs.

By default, the admin uses a select-box interface (<select>) for those fields. Sometimes you don’t want to incur the overhead of selecting all the related instances to display in the dropdown.

The Select2 input looks similar to the default input but comes with a search feature that loads the options asynchronously. This is faster and more user-friendly if the related model has many instances.

You must define search_fields on the related object’s ModelAdmin because the autocomplete search uses it.

Ordering and pagination of the results are controlled by the related ModelAdmin’s get_ordering() and get_paginator() methods.

In the following example, ChoiceAdmin has an autocomplete field for the ForeignKey to the Question. The results are filtered by the question_text field and ordered by the date_created field:

class QuestionAdmin(admin.ModelAdmin):
    ordering = ['date_created']
    search_fields = ['question_text']

class ChoiceAdmin(admin.ModelAdmin):
    autocomplete_fields = ['question']

Performance considerations for large datasets

Ordering using ModelAdmin.ordering may cause performance problems as sorting on a large queryset will be slow.

Also, if your search fields include fields that aren’t indexed by the database, you might encounter poor performance on extremely large tables.

For those cases, it’s a good idea to write your own ModelAdmin.get_search_results() implementation using a full-text indexed search.

You may also want to change the Paginator on very large tables as the default paginator always performs a count() query. For example, you could override the default implementation of the Paginator.count property.

ModelAdmin.raw_id_fields

Par défaut, l’interface d’administration de Django utilise une interface de boîte de sélection (<select>) pour les champs ForeignKey. Parfois, vous ne voulez pas subir la lenteur engendrée par la sélection de toutes les instances liées pour l’affichage dans la liste déroulante.

raw_id_fields est une liste de champs que vous souhaitez modifier par un simple composant Input, que ce soit un champ ForeignKey ou ManyToManyField:

class ArticleAdmin(admin.ModelAdmin):
    raw_id_fields = ("newspaper",)

Le composant Input de raw_id_fields doit contenir une clé primaire si le champ est une clé ForeignKey ou une liste de valeurs séparées par des virgules si le champ est un ManyToManyField. Le composant raw_id_fields présente un bouton en forme de loupe à côté du champ permettant aux utilisateurs de rechercher et de sélectionner une valeur :

../../../_images/raw_id_fields.png
ModelAdmin.readonly_fields

Par défaut, l’interface d’administration affiche tous les champs de manière éditable. Tous les champs présents dans cette option (qui doit être une liste ou un tuple) afficheront leurs données en l’état et seront non modifiables ; ils seront également exclus du formulaire ModelForm utilisé pour la création et l’édition. Notez que lorsque vous renseignez ModelAdmin.fields ou ModelAdmin.fieldsets, les champs en lecture seule doivent être présents si vous voulez qu’ils apparaissent (sinon, ils sont ignorés).

Si readonly_fields est utilisé sans ordre explicite défini par ModelAdmin.fields ou ModelAdmin.fieldsets, ils seront ajoutés en dernier après tous les champs modifiables.

Un champ en lecture seule n’est pas limité à l’affichage des données d’un champ de modèle, il peut également afficher le résultat d’une méthode de modèle ou d’une méthode de la classe ModelAdmin. C’est très similaire à la façon dont ModelAdmin.list_display fonctionne. Cela fournit un moyen facile pour faire présenter à l’interface d’administration des informations sur l’état des objets en cours d’édition, par exemple :

from django.contrib import admin
from django.utils.html import format_html_join
from django.utils.safestring import mark_safe

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    readonly_fields = ('address_report',)

    def address_report(self, instance):
        # assuming get_full_address() returns a list of strings
        # for each line of the address and you want to separate each
        # line by a linebreak
        return format_html_join(
            mark_safe('<br/>'),
            '{}',
            ((line,) for line in instance.get_full_address()),
        ) or mark_safe("<span class='errors'>I can't determine this address.</span>")

    # short_description functions like a model field's verbose_name
    address_report.short_description = "Address"
ModelAdmin.save_as

Définissez save_as pour activer la fonctionnalité « enregistrer comme nouveau » des formulaires d’édition de l’administration.

Normalement, les objets ont trois options d’enregistrement : « Enregistrer », « Enregistrer et continuer les modifications » et « Enregistrer et ajouter un nouveau ». Si save_as vaut True, « Enregistrer et ajouter un nouveau » est remplacé par un bouton « Enregistrer comme nouveau » qui crée un nouvel objet (avec un nouvel identifiant) plutôt que de mettre à jour l’objet existant.

Par défaut, save_as est défini à False.

ModelAdmin.save_as_continue

Lorsque save_as=True, la redirection par défaut après l’enregistrement du nouvel objet se fait vers la vue pour modification de cet objet. Si vous définissez save_as_continue=False, la redirection se fera vers la vue de liste pour modification.

Par défaut, save_as_continue est défini à True.

ModelAdmin.save_on_top

Définissez save_on_top pour ajouter les boutons d’enregistrement au sommet des formulaires d’édition de l’administration.

Normalement, les boutons d’enregistrement apparaissent uniquement au bas des formulaires. Si vous définissez save_on_top, les boutons apparaîtront à la fois en haut et en bas.

Par défaut, save_on_top est défini à False.

ModelAdmin.search_fields

Définissez search_fields pour activer une boîte de recherche sur la page de liste pour édition de l’administration. Cet attribut doit contenir une liste de noms de champs qui seront recherchés chaque fois que quelqu’un soumet une requête de recherche dans cette zone de texte.

Ces champs doivent être de type texte, tel que CharField ou TextField. Vous pouvez également effectuer une recherche connexe sur une clé ForeignKey ou un champ ManyToManyField avec la notation « relationnelle » de l’API de recherche :

search_fields = ['foreign_key__related_fieldname']

Par exemple, si une entrée de blog contient un auteur, la définition suivante permettrait de rechercher les entrées du blog selon l’adresse électronique de l’auteur :

search_fields = ['user__email']

Lorsque quelqu’un effectue une recherche via la boîte de recherche de l’administration, Django divise la requête de recherche en mots et renvoie tous les objets qui contiennent tous les mots, insensibles à la casse, où chaque mot doit être dans au moins un des champs search_fields. Par exemple, si search_fields est défini à ['first_name', 'last_name'] et qu’un utilisateur recherche john lennon, Django exécutera l’équivalent de cette clause SQL WHERE:

WHERE (first_name ILIKE '%john%' OR last_name ILIKE '%john%')
AND (first_name ILIKE '%lennon%' OR last_name ILIKE '%lennon%')

Pour des recherches plus rapides et/ou plus restrictives, préfixez le nom du champ avec un opérateur :

^

Utilisez l’opérateur « ^ » pour une correspondance de début de champ. Par exemple, si search_fields contient ['^first_name', '^last_name'] et qu’un utilisateur recherche john lennon, Django exécutera l’équivalent de cette clause SQL WHERE:

WHERE (first_name ILIKE 'john%' OR last_name ILIKE 'john%')
AND (first_name ILIKE 'lennon%' OR last_name ILIKE 'lennon%')

Cette requête est plus efficace que la requête normale '%john%', car la base de données pourra limiter sa recherche au début des données d’une colonne, plutôt que de chercher à travers les données de l’ensemble de la colonne. De plus, si la colonne possède un index, certaines bases de données sont en mesure d’utiliser l’index pour cette requête, même s’il s’agit d’une requête LIKE.

=

Utilisez l’opérateur « = » pour des correspondances exactes, insensibles à la casse. Par exemple, si search_fields contient ['=first_name', '=last_name'] et qu’un utilisateur recherche john lennon, Django exécutera l’équivalent de cette clause SQL WHERE:

WHERE (first_name ILIKE 'john' OR last_name ILIKE 'john')
AND (first_name ILIKE 'lennon' OR last_name ILIKE 'lennon')

Notez que le texte de requête saisi est divisé par ses espaces ; suivant cet exemple, il est donc actuellement impossible de rechercher tous les enregistrements dans lesquels first_name est exactement 'john winston' (contient un espace).

@
Utilise l’opérateur « @ » pour effectuer une correspondance en texte intégral. C’est comme la méthode de recherche par défaut, mais en utilisant un index. Actuellement, cette fonction n’est disponible que pour MySQL.

Si vous avez besoin de personnaliser la recherche, vous pouvez utiliser ModelAdmin.get_search_results() pour fournir un comportement de recherche supplémentaire ou différent.

ModelAdmin.show_full_result_count

Définissez show_full_result_count pour définir si le nombre total d’objets doit être affiché sur une page d’administration filtrée (par exemple 99 résultats (103 au total)). Si cette option est définie à False, un texte du style 99 résultats (tout afficher) s’affiche à la place.

La valeur par défaut show_full_result_count=True génère une requête pour connaître le nombre total d’objets de la table, ce qui peut être coûteux si la table contient un grand nombre de lignes.

ModelAdmin.view_on_site

Définissez view_on_site pour contrôler l’affichage du lien « Voir sur le site ». Ce lien est censé diriger vers une URL où l’objet enregistré peut être affiché.

Cet attribut peut soit être une valeur booléenne, soit un objet exécutable. Quand il vaut True (par défaut), la méthode get_absolute_url() de l’objet est utilisée pour générer l’URL.

Si un modèle possède une méthode get_absolute_url() mais que vous ne souhaitez pas faire apparaître le bouton « Voir sur le site », il suffit de définir view_on_site à False:

from django.contrib import admin

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    view_on_site = False

Dans le cas où il s’agit d’un objet exécutable, celui-ci accepte une instance de modèle en paramètre. Par exemple :

from django.contrib import admin
from django.urls import reverse

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    def view_on_site(self, obj):
        url = reverse('person-detail', kwargs={'slug': obj.slug})
        return 'https://example.com' + url

Options de gabarit personnalisées

La section Redéfinition des gabarits d’administration décrit comment surcharger ou étendre les gabarits d’administration par défaut. Utilisez les options suivantes pour remplacer les gabarits par défaut utilisés par les vues ModelAdmin:

ModelAdmin.add_form_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé, utilisé par add_view().

ModelAdmin.change_form_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé, utilisé par change_view().

ModelAdmin.change_list_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé, utilisé par changelist_view().

ModelAdmin.delete_confirmation_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé, utilisé par delete_view() pour l’affichage d’une page de confirmation lors de la suppression d’un ou plusieurs objets.

ModelAdmin.delete_selected_confirmation_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé, utilisé par la méthode d’action delete_selected pour l’affichage d’une page de confirmation lors de la suppression d’un ou plusieurs objets. Voir la documentation des actions.

ModelAdmin.object_history_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé, utilisé par history_view().

ModelAdmin.popup_response_template
New in Django 1.11.

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé, utilisé par response_add(), response_change() et response_delete().

Méthodes de ModelAdmin

Avertissement

Lorsque vous surchargez les méthodes ModelAdmin.save_model() et ModelAdmin.delete_model(), votre code doit enregistrer, respectivement supprimer l’objet. Elles ne sont pas conçues à des fins de veto, mais plutôt pour vous permettre d’effectuer des opérations supplémentaires.

ModelAdmin.save_model(request, obj, form, change)[source]

La méthode save_model reçoit la requête HttpRequest, une instance de modèle, une instance de ModelForm et une valeur booléenne indiquant si elle ajoute ou modifie l’objet. La surcharge de cette méthode permet d’effectuer des opérations d’avant ou d’après enregistrement. Appelez super().save_model() pour enregistrer l’objet avec Model.save().

Par exemple, pour lier l’utilisateur request.user à l’objet avant d’enregistrer :

from django.contrib import admin

class ArticleAdmin(admin.ModelAdmin):
    def save_model(self, request, obj, form, change):
        obj.user = request.user
        super().save_model(request, obj, form, change)
ModelAdmin.delete_model(request, obj)[source]

La méthode delete_model reçoit la requête HttpRequest et une instance de modèle. La surcharge de cette méthode permet d’effectuer des opérations d’avant ou d’après suppression. Appelez super().delete_model() pour supprimer l’objet avec Model.delete().

ModelAdmin.save_formset(request, form, formset, change)[source]

La méthode save_formset reçoit la requête HttpRequest, l’instance parente ModelForm et une valeur booléenne indiquant si elle ajoute ou modifie l’objet parent.

Par exemple, pour lier l’utilisateur request.user à chaque instance de modèle modifiée dans le formulaire groupé :

class ArticleAdmin(admin.ModelAdmin):
    def save_formset(self, request, form, formset, change):
        instances = formset.save(commit=False)
        for obj in formset.deleted_objects:
            obj.delete()
        for instance in instances:
            instance.user = request.user
            instance.save()
        formset.save_m2m()

Voir aussi Enregistrement des objets des formulaires groupés.

ModelAdmin.get_ordering(request)

La méthode get_ordering reçoit un paramètre request et doit renvoyer un objet list ou tuple déterminant l’ordre de tri de manière similaire à l’attribut ordering. Par exemple :

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):

    def get_ordering(self, request):
        if request.user.is_superuser:
            return ['name', 'rank']
        else:
            return ['name']
ModelAdmin.get_search_results(request, queryset, search_term)[source]

La méthode get_search_results modifie la liste des objets affichés en fonction de ceux qui correspondent au terme de recherche fourni. Elle accepte la requête HTTP, un jeu de requête qui applique les filtres courants et le terme de recherche fourni par l’utilisateur. Elle renvoie un tuple contenant un jeu de requête modifié pour appliquer la recherche, ainsi qu’une valeur booléenne indiquant si les résultats peuvent contenir des doublons.

L’implémentation par défaut recherche dans les champs figurant dans ModelAdmin.search_fields.

Cette méthode peut être redéfinie par votre propre méthode de recherche personnalisée. Par exemple, il peut être intéressant de rechercher via un champ nombre entier, ou d’utiliser un outil externe comme Solr ou Haystack. Vous devez déterminer si les changements de jeu de requête mis en œuvre par votre méthode de recherche peuvent présenter des doublons dans les résultats, et le cas échéant, renvoyer True dans le second élément du tuple renvoyé.

Par exemple, pour rechercher par name et age, vous pourriez écrire :

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    list_display = ('name', 'age')
    search_fields = ('name',)

    def get_search_results(self, request, queryset, search_term):
        queryset, use_distinct = super().get_search_results(request, queryset, search_term)
        try:
            search_term_as_int = int(search_term)
        except ValueError:
            pass
        else:
            queryset |= self.model.objects.filter(age=search_term_as_int)
        return queryset, use_distinct

Cette implémentation est plus efficace que search_fields = ('name', '=age') qui résulterait dans une comparaison de chaînes pour le champ numérique, par exemple ... OR UPPER("polls_choice"."votes"::text) = UPPER('4') avec PostgreSQL.

La méthode save_related reçoit la requête HttpRequest, l’instance parente du ModelForm, la liste des formulaires groupés en ligne et une valeur booléenne indiquant si le parent est ajouté ou modifié. C’est l’endroit pour procéder à des opérations d’avant ou d’après enregistrement sur les objets liés au parent. Notez qu’à ce stade, l’objet parent et son formulaire ont déjà été enregistrés.

ModelAdmin.get_autocomplete_fields(request)
New in Django 2.0.

The get_autocomplete_fields() method is given the HttpRequest and is expected to return a list or tuple of field names that will be displayed with an autocomplete widget as described above in the ModelAdmin.autocomplete_fields section.

ModelAdmin.get_readonly_fields(request, obj=None)

La méthode get_readonly_fields reçoit la requête HttpRequest et l’objet obj en cours d’édition (ou None sur un formulaire d’ajout) ; elle est censée renvoyer un objet list ou tuple de noms de champs qui seront affichés en lecture seule, tel que décrit ci-dessus dans la section ModelAdmin.readonly_fields.

ModelAdmin.get_prepopulated_fields(request, obj=None)

La méthode get_prepopulated_fields reçoit la requête HttpRequest et l’objet obj en cours d’édition (ou None sur un formulaire d’ajout) ; elle est censée renvoyer un dictionnaire, tel que décrit ci-dessus dans la section ModelAdmin.prepopulated_fields.

ModelAdmin.get_list_display(request)[source]

La méthode get_list_display reçoit la requête HttpRequest et est censée renvoyer une list ou tuple de noms de champs qui seront affichés sur la vue de liste pour modification, comme décrit ci-dessus dans la section ModelAdmin.list_display.

La méthode get_list_display_links reçoit la requête HttpRequest et la list ou le tuple renvoyé par ModelAdmin.get_list_display(). Elle est censée renvoyer None ou une list ou un tuple de noms de champs apparaissant dans la page de liste pour modification qui seront liés à la vue d’édition, comme décrit dans la section ModelAdmin.list_display_links.

ModelAdmin.get_exclude(request, obj=None)
New in Django 1.11.

La méthode get_exclude reçoit la requête HttpRequest et l’objet obj en cours d’édition (ou None pour un formulaire d’ajout) et est censée renvoyer une liste de champs, comme décrit dans ModelAdmin.exclude.

ModelAdmin.get_fields(request, obj=None)

La méthode get_fields reçoit la requête HttpRequest et l’objet obj en cours d’édition (ou None pour un formulaire d’ajout) et est censée renvoyer une liste de champs, comme décrit ci-dessus dans la section ModelAdmin.fields.

ModelAdmin.get_fieldsets(request, obj=None)

La méthode get_fieldsets reçoit la requête HttpRequest et l’objet obj en cours d’édition (ou None sur un formulaire d’ajout) et est censée renvoyer une liste de tuples binaires, où chaque tuple représente une section <fieldset> sur la page du formulaire d’administration, tel que décrit ci-dessus dans la section ModelAdmin.fieldsets.

ModelAdmin.get_list_filter(request)[source]

La méthode get_list_filter reçoit la requête HttpRequest et est censée renvoyer le même genre de séquence que pour l’attribut list_filter.

La méthode get_list_select_related reçoit la requête HttpRequest et est censée renvoyer une valeur booléenne ou une liste comme le fait list_select_related.

ModelAdmin.get_search_fields(request)[source]

La méthode get_search_fields reçoit la requête HttpRequest et est censée renvoyer le même genre de type de séquence que pour l’attribut search_fields.

ModelAdmin.get_inline_instances(request, obj=None)[source]

La méthode get_inline_instances reçoit la requête HttpRequest et l’objet obj en cours d’édition (ou None sur un formulaire d’ajout) et est censée renvoyer un objet list ou tuple formé d’objets InlineModelAdmin, comme décrit ci-dessous dans la section InlineModelAdmin. Par exemple, l’exemple suivant renvoie des sous-formulaires sans le filtrage par défaut basé sur les permissions d’ajout, de modification et de suppression :

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    inlines = (MyInline,)

    def get_inline_instances(self, request, obj=None):
        return [inline(self.model, self.admin_site) for inline in self.inlines]

Si vous surchargez cette méthode, assurez-vous que les sous-formulaires renvoyés sont des instances de classes définies dans inlines, sinon vous pouvez vous attendre à recevoir des erreurs « Bad Request » lors de l’ajout d’objets liés.

ModelAdmin.get_urls()[source]

La méthode get_urls sur un ModelAdmin renvoie les URL à utiliser pour ce ModelAdmin de la même manière qu’une configuration d’URL. Par conséquent, vous pouvez les enrichir comme documenté dans Distribution des URL:

from django.contrib import admin
from django.template.response import TemplateResponse
from django.urls import path

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    def get_urls(self):
        urls = super().get_urls()
        my_urls = [
            path('my_view/', self.my_view),
        ]
        return my_urls + urls

    def my_view(self, request):
        # ...
        context = dict(
           # Include common variables for rendering the admin template.
           self.admin_site.each_context(request),
           # Anything else you want in the context...
           key=value,
        )
        return TemplateResponse(request, "sometemplate.html", context)

Si vous souhaitez utiliser la disposition d’administration, basez-vous sur admin/base_site.html:

{% extends "admin/base_site.html" %}
{% block content %}
...
{% endblock %}

Note

Notez que les motifs personnalisés sont inclus avant les URL d’administration habituelles : les motifs d’URL de l’administration sont très permissifs et correspondent à peu près à tout, c’est pourquoi les URL personnalisées précèdent les motifs intégrés.

Dans cet exemple, my_view sera accessible à /admin/myapp/mymodel/my_view/ (en supposant que les URL d’administration sont incluses sous /admin/).

Cependant, la fonction self.my_view enregistrée ci-dessus souffre de deux problèmes :

  • Elle n’effectue pas de contrôles d’autorisation, de sorte qu’elle sera accessible au grand public.
  • Elle ne fournit pas de détails d’en-tête pour empêcher la mise en cache. Cela signifie que si la page récupère des données de la base de données, et que l’intergiciel de cache est actif, la page pourrait afficher des informations périmées.

Comme ce n’est généralement pas ce qui est souhaité, Django fournit un adaptateur pratique pour vérifier les autorisations et marquer la vue afin d’éviter sa mise en cache. Cet adaptateur est AdminSite.admin_view() (c’est-à-dire self.admin_site.admin_view à l’intérieur d’une instance de ModelAdmin) ; utilisez-le comme suit :

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    def get_urls(self):
        urls = super().get_urls()
        my_urls = [
            path('my_view/', self.admin_site.admin_view(self.my_view))
        ]
        return my_urls + urls

Notez la vue adaptée dans la cinquième ligne ci-dessus

path('my_view/', self.admin_site.admin_view(self.my_view))

Cette adaptation protège self.my_view des accès non autorisés et applique le décorateur django.views.decorators.cache.never_cache() pour s’assurer qu’elle n’est pas mise en cache dans le cas où l’intergiciel de cache est actif.

Si la page peut être mise en cache, mais que vous voulez quand même effectuer le contrôle d’autorisation, vous pouvez passer un paramètre cacheable=True à AdminSite.admin_view():

path('my_view/', self.admin_site.admin_view(self.my_view, cacheable=True))

Les vues ModelAdmin ont des attributs model_admin. Les autres vues AdminSite ont des attributs admin_site.

ModelAdmin.get_form(request, obj=None, **kwargs)[source]

Renvoie une classe ModelForm utilisée dans les vues d’ajout et d’édition de l’administration, voir add_view() et change_view().

L’implémentation de base utilise modelform_factory() comme sous-classe de form, modifié par des attributs tels que fields et exclude. Donc par exemple, si vous vouliez ajouter des champs supplémentaires pour les superutilisateurs, il serait possible d’insérer un formulaire de base différent comme ceci :

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    def get_form(self, request, obj=None, **kwargs):
        if request.user.is_superuser:
            kwargs['form'] = MySuperuserForm
        return super().get_form(request, obj, **kwargs)

Il est aussi possible de renvoyer directement une classe ModelForm personnalisée.

ModelAdmin.get_formsets_with_inlines(request, obj=None)[source]

Génère des paires (FormSet, InlineModelAdmin) utilisées dans les vues d’ajout et d’édition de l’administration.

Par exemple, si vous souhaitez afficher un sous-formulaire particulier et uniquement dans la vue d’édition, vous pouvez redéfinir get_formsets_with_inlines comme suit

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    inlines = [MyInline, SomeOtherInline]

    def get_formsets_with_inlines(self, request, obj=None):
        for inline in self.get_inline_instances(request, obj):
            # hide MyInline in the add view
            if isinstance(inline, MyInline) and obj is None:
                continue
            yield inline.get_formset(request, obj), inline
ModelAdmin.formfield_for_foreignkey(db_field, request, **kwargs)

La méthode formfield_for_foreignkey d’un ModelAdmin permet de surcharger le champ de formulaire par défaut pour un champ de clé étrangère. Par exemple, pour renvoyer un sous-ensemble d’objets de ce champ de clé étrangère en fonction de l’utilisateur :

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    def formfield_for_foreignkey(self, db_field, request, **kwargs):
        if db_field.name == "car":
            kwargs["queryset"] = Car.objects.filter(owner=request.user)
        return super().formfield_for_foreignkey(db_field, request, **kwargs)

Cet exemple utilise l’instance HttpRequest pour filtrer le champ de clé étrangère Car afin de n’afficher que les voitures appartenant à l’instance User.

ModelAdmin.formfield_for_manytomany(db_field, request, **kwargs)

Tout comme la méthode formfield_for_foreignkey, la méthode formfield_for_manytomany peut être redéfinie pour modifier le champ de formulaire par défaut d’un champ plusieurs-à-plusieurs. Par exemple, si un propriétaire peut posséder plusieurs voitures et que les voitures peuvent appartenir à plusieurs propriétaires – une relation plusieurs-à-plusieurs – vous pouvez filtrer le champ de clé étrangère Car pour n’afficher que les voitures appartenant à l’utilisateur User:

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    def formfield_for_manytomany(self, db_field, request, **kwargs):
        if db_field.name == "cars":
            kwargs["queryset"] = Car.objects.filter(owner=request.user)
        return super().formfield_for_manytomany(db_field, request, **kwargs)
ModelAdmin.formfield_for_choice_field(db_field, request, **kwargs)

Tout comme les méthodes formfield_for_foreignkey et formfield_for_manytomany, la méthode formfield_for_choice_field peut être redéfinie pour modifier le champ de formulaire par défaut pour un champ avec des choix définis. Par exemple, si les choix qui s’offrent à un super-utilisateur doivent être différents de ceux disponibles pour les utilisateurs réguliers, vous pouvez procéder comme suit :

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    def formfield_for_choice_field(self, db_field, request, **kwargs):
        if db_field.name == "status":
            kwargs['choices'] = (
                ('accepted', 'Accepted'),
                ('denied', 'Denied'),
            )
            if request.user.is_superuser:
                kwargs['choices'] += (('ready', 'Ready for deployment'),)
        return super().formfield_for_choice_field(db_field, request, **kwargs)

Note

Tout attribut choices défini sur le champ de formulaire n’agit que sur le champ de formulaire. Si le champ correspondant du modèle comporte aussi des choix, les choix attribués au formulaire doivent être un sous-ensemble valable de ces choix, sinon l’envoi du formulaire échouera avec une exception ValidationError lorsque le modèle lui-même sera validé avant l’enregistrement.

ModelAdmin.get_changelist(request, **kwargs)[source]

Renvoie la classe Changelist à utiliser pour la liste d’édition. Par défaut, il s’agit de la classe django.contrib.admin.views.main.ChangeList. En héritant de cette classe, vous pouvez modifier le comportement de la liste d’édition.

ModelAdmin.get_changelist_form(request, **kwargs)[source]

Renvoie une classe ModelForm utilisée dans le jeu de formulaires sur la page de liste pour modification. Pour utiliser un formulaire personnalisé, par exemple :

from django import forms

class MyForm(forms.ModelForm):
    pass

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    def get_changelist_form(self, request, **kwargs):
        return MyForm

Note

Si vous définissez l’attribut Meta.model d’un formulaire ModelForm, vous devez également définir l’attribut Meta.fields (ou l’attribut Meta.exclude). Cependant, ModelAdmin ignore cette valeur, la redéfinissant avec l’attribut ModelAdmin.list_editable. La solution la plus simple consiste à omettre l’attribut Meta.model, puisque ModelAdmin fournira le bon modèle à utiliser.

ModelAdmin.get_changelist_formset(request, **kwargs)[source]

Renvoie une classe ModelFormSet utilisée sur la page de liste pour modification quand list_editable est utilisé. Pour utiliser un jeu de formulaires personnalisé, par exemple :

from django.forms import BaseModelFormSet

class MyAdminFormSet(BaseModelFormSet):
    pass

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    def get_changelist_formset(self, request, **kwargs):
        kwargs['formset'] = MyAdminFormSet
        return super().get_changelist_formset(request, **kwargs)
ModelAdmin.lookup_allowed(lookup, value)

Les objets dans la page de liste pour modification de l’interface d’administration peuvent être filtrés par des expressions de recherche depuis la chaîne de requête GET de l’URL. C’est par exemple de cette manière que fonctionne list_filter. Les expressions de recherche sont similaires à ce qui est utilisé avec QuerySet.filter() (ex. : user__email=user@example.com). Comme les expressions de recherche peuvent être manipulées par l’utilisateur, elles doivent être nettoyées pour éviter l’exposition non autorisée de données.

La méthode lookup_allowed() reçoit un chemin de recherche à partir de la chaîne de requête (p. ex. 'user__email'`) et la valeur correspondante (p. ex. 'user@example.com') et renvoie un booléen indiquant si le filtrage du QuerySet de la page de modification utilisant les paramètres est autorisé. Si lookup_allowed() renvoie False, DisallowedModelAdminLookup (sous-classe de SuspiciousOperation) est générée.

Par défaut, lookup_allowed() permet d’accéder aux champs locaux d’un modèle, aux chemins des champs utilisés dans list_filter (mais pas les chemins de get_list_filter()) et aux expressions de recherches nécessaires pour que limit_choices_to fonctionne correctement dans raw_id_fields.

Surchargez cette méthode pour personnaliser les expressions de recherches autorisées pour votre sous-classe de ModelAdmin.

ModelAdmin.has_add_permission(request)

Doit renvoyer True si l’ajout d’un objet est autorisé, False sinon.

ModelAdmin.has_change_permission(request, obj=None)

Doit renvoyer True si l’édition de obj est autorisée, False sinon. Si obj vaut None, la valeur True ou False renvoyée doit indiquer si la modification d’objets de ce type est autorisée en général (par ex. le renvoi de la valeur False signifie que l’utilisateur actuel n’est pas autorisé à modifier un objet de ce type).

ModelAdmin.has_delete_permission(request, obj=None)

Doit renvoyer True si la suppression de obj est autorisée, False sinon. Si obj vaut None, la valeur True ou False renvoyée doit indiquer si la suppression des objets de ce type est autorisée en général (par ex. le renvoi de la valeur False signifie que l’utilisateur actuel n’est pas autorisé à supprimer un objet de ce type).

ModelAdmin.has_module_permission(request)

Devrait renvoyer True si le module est affiché sur la page d’accueil de l’administration et que l’accès à la page d’accueil du module est autorisé, ou False dans le cas contraire. Utilise par défaut User.has_module_perms(). En surchargeant cette méthode, vous ne limitez pas l’accès aux vues d’ajout, d’édition ou de suppression ; pour cela, utilisez has_add_permission(), has_change_permission() et has_delete_permission().

ModelAdmin.get_queryset(request)

La méthode get_queryset d’un ModelAdmin renvoie un objet QuerySet de toutes les instances de modèle qui peuvent être modifiées par le site d’administration. Un cas d’utilisation de la redéfinition de cette méthode est celui de l’affichage des objets appartenant à l’utilisateur connecté :

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):
    def get_queryset(self, request):
        qs = super().get_queryset(request)
        if request.user.is_superuser:
            return qs
        return qs.filter(author=request.user)
ModelAdmin.message_user(request, message, level=messages.INFO, extra_tags='', fail_silently=False)[source]

Envoie un message à l’utilisateur en utilisant le moteur django.contrib.messages. Voir l’exemple de ModelAdmin personnalisé.

Les paramètres nommés permettent de modifier le niveau de message, d’ajouter des balises CSS supplémentaires ou d’échouer silencieusement si le moteur contrib.messages n’est pas installé. Ces paramètres nommés correspondent à ceux de django.contrib.messages.add_message(), voir la documentation de cette fonction pour plus de détails. Une des différences est que le niveau peut être passé comme une chaîne de caractères en plus d’un entier ou d’une constante.

ModelAdmin.get_paginator(request, queryset, per_page, orphans=0, allow_empty_first_page=True)[source]

Renvoie une instance de la pagination à utiliser pour cette vue. Par défaut, c’est une instance de paginator qui est créée.

ModelAdmin.response_add(request, obj, post_url_continue=None)[source]

Détermine la réponse HttpResponse de l’étape add_view().

response_add est appelée après l’envoi du formulaire d’administration et juste après que l’objet et ses instances liées ont été créés et enregistrés. Vous pouvez la surcharger pour modifier le comportement par défaut à la suite de la création de l’objet.

ModelAdmin.response_change(request, obj)[source]

Détermine la réponse HttpResponse de l’étape change_view().

response_change est appelée après l’envoi du formulaire d’administration et juste après que l’objet et ses instances liées ont été enregistrés. Vous pouvez la surcharger pour modifier le comportement par défaut à la suite de la modification de l’objet.

ModelAdmin.response_delete(request, obj_display, obj_id)[source]

Détermine la réponse HttpResponse de l’étape delete_view().

response_delete est appelée après la suppression de l’objet. Vous pouvez la surcharger pour modifier le comportement par défaut à la suite de la suppression de l’objet.

obj_display est une chaîne contenant le nom de l’objet supprimé.

obj_id est l’identifiant sérialisé utiliser pour récupérer l’objet à supprimer.

ModelAdmin.get_changeform_initial_data(request)[source]

Un point d’extension pour les données initiales pour les formulaires de modification dans l’administration. Par défaut, les champs reçoivent des valeurs initiales à partir des paramètres GET. Par exemple, ?name=initial_value définit la valeur initiale du champ name à initial_value.

Cette méthode doit renvoyer un dictionnaire sous la forme {'nom_de_champ': 'valeur_de_champ'}:

def get_changeform_initial_data(self, request):
    return {'name': 'custom_initial_value'}

Autres méthodes

ModelAdmin.add_view(request, form_url='', extra_context=None)[source]

La vue Django pour la page d’ajout d’une instance de modèle. Voir la note ci-dessous.

ModelAdmin.change_view(request, object_id, form_url='', extra_context=None)[source]

La vue Django pour la page d’édition d’une instance de modèle. Voir la note ci-dessous.

ModelAdmin.changelist_view(request, extra_context=None)[source]

La vue Django pour les pages de liste pour modification et d’actions sur les instances de modèle. Voir la note ci-dessous.

ModelAdmin.delete_view(request, object_id, extra_context=None)[source]

La vue Django pour la page de confirmation de suppression d’instance de modèle. Voir la note ci-dessous.

ModelAdmin.history_view(request, object_id, extra_context=None)[source]

La vue Django pour la page affichant l’historique de modification d’une instance de modèle donnée.

Contrairement aux méthodes de type « point d’entrée » utilisées pour l’extension de ModelAdmin décrites dans la section précédente, ces cinq méthodes sont en réalité destinées à être invoquées comme des vues Django par le gestionnaire de distribution d’URL de l’application d’administration afin de produire les pages qui gèrent les opérations CRUD sur les instances de modèle. En conséquence, la redéfinition complète de ces méthodes modifierait notablement le comportement de l’application d’administration.

Une cause fréquente de la redéfinition de ces méthodes consiste à enrichir les données de contexte qui sont fournies au gabarit qui rend la vue. Dans l’exemple suivant, la vue d’édition est redéfinie de sorte que des données associatives supplémentaires sont fournies au gabarit de production de page :

class MyModelAdmin(admin.ModelAdmin):

    # A template for a very customized change view:
    change_form_template = 'admin/myapp/extras/openstreetmap_change_form.html'

    def get_osm_info(self):
        # ...
        pass

    def change_view(self, request, object_id, form_url='', extra_context=None):
        extra_context = extra_context or {}
        extra_context['osm_data'] = self.get_osm_info()
        return super().change_view(
            request, object_id, form_url, extra_context=extra_context,
        )

Ces vues renvoient des instances TemplateResponse permettant de personnaliser facilement les données de réponse avant le processus de rendu. Pour plus de détails, consultez la documentation de TemplateResponse.

Définitions des fichiers annexes de ModelAdmin

Il peut arriver que du contenu CSS ou JavaScript puisse être utile dans les vues d’ajout ou d’édition. Ceci peut se faire en utilisant une classe Media interne à la classe ModelAdmin:

class ArticleAdmin(admin.ModelAdmin):
    class Media:
        css = {
            "all": ("my_styles.css",)
        }
        js = ("my_code.js",)

L’application staticfiles préfixe tous les chemins des fichiers statiques par STATIC_URL (ou MEDIA_URL si STATIC_URL vaut None). Les mêmes règles s’appliquent que pour la définition de fichiers annexes sur les formulaires.

jQuery

Le code JavaScript de l’administration de Django utilise la bibliothèque jQuery.

Pour éviter des conflits avec des scripts ou des bibliothèques fournies par l’utilisateur, le jQuery de Django (version 2.2.3) est défini dans l’espace de nom django.jQuery. Si vous souhaitez utiliser jQuery dans votre propre JavaScript d’administration sans inclure une deuxième copie, vous pouvez utiliser l’objet django.jQuery sur les vues de liste d’édition et d’ajout/modification.

La classe ModelAdmin requiert jQuery par défaut, il n’y a donc pas besoin d’ajouter jQuery à la liste des ressources media des classes ModelAdmin sauf besoin particulier. Par exemple, si vous avez besoin que la bibliothèque jQuery soit placée dans l’espace de nom global (par exemple pour utiliser des greffons jQuery externes) ou que vous avez besoin d’une version plus récente de jQuery, il est alors utile d’inclure votre propre copie de cette bibliothèque.

Django fournit à la fois des versions non compressée et « minimisée » de jQuery, en tant que jquery.js et jquery.min.js respectivement.

Les classes ModelAdmin et InlineModelAdmin ont une propriété media qui renvoie une liste d’objets Media qui stockent des chemins d’accès aux fichiers JavaScript pour les formulaires et les formulaires groupés. Quand DEBUG vaut True, les versions non compressées des différents fichiers JavaScript sont renvoyées, y compris pour jquery.js; sinon, ce sont les versions « minimisées » qui sont renvoyées.

Ajout de validation personnalisée à l’administration

L’ajout de validation personnalisée des données dans l’administration est assez facile. L’interface d’administration automatique réutilise django.forms, et la classe ModelAdmin vous donne la possibilité de définir votre propre formulaire :

class ArticleAdmin(admin.ModelAdmin):
    form = MyArticleAdminForm

MyArticleAdminForm peut être défini n’importe où tant que vous l’importez là où vous l’utilisez. Ensuite, à l’intérieur de votre formulaire, vous pouvez ajouter votre propre validation personnalisée pour n’importe quel champ :

class MyArticleAdminForm(forms.ModelForm):
    def clean_name(self):
        # do something that validates your data
        return self.cleaned_data["name"]

Il est important d’utiliser un ModelForm ici, sinon les choses peuvent mal se passer. Voir la documentation des formulaires sur la validation personnalisée et plus particulièrement, les notes sur la validation des formulaires de modèle pour plus d’informations.

Objets InlineModelAdmin

class InlineModelAdmin
class TabularInline[source]
class StackedInline[source]

L’interface d’administration a la possibilité de modifier les modèles sur la même page qu’un modèle parent. Ceux-ci sont appelés « inlines » ou sous-formulaires. Supposons que vous ayez ces deux modèles :

from django.db import models

class Author(models.Model):
   name = models.CharField(max_length=100)

class Book(models.Model):
   author = models.ForeignKey(Author, on_delete=models.CASCADE)
   title = models.CharField(max_length=100)

Vous pouvez modifier les livres écrits par un auteur sur la page de l’auteur. Vous ajoutez des sous-formulaires à un modèle en les spécifiant dans ModelAdmin.inlines:

from django.contrib import admin

class BookInline(admin.TabularInline):
    model = Book

class AuthorAdmin(admin.ModelAdmin):
    inlines = [
        BookInline,
    ]

Django fournit deux sous-classes de InlineModelAdmin qui sont :

La différence entre les deux est simplement le gabarit utilisé pour les produire.

Options de InlineModelAdmin

InlineModelAdmin partage plusieurs caractéristiques semblables à ModelAdmin, et en ajoute quelques autres de son cru (les caractéristiques communes sont en fait définies dans la classe mère BaseModelAdmin). Les caractéristiques communes sont :

La classe InlineModelAdmin ajoute :

InlineModelAdmin.model

Le modèle utilisé par le sous-formulaire. Attribut obligatoire.

InlineModelAdmin.fk_name

Le nom de la clé étrangère vers le modèle parent. Dans la plupart des cas, cet attribut est généré automatiquement, mais fk_name doit être explicitement défini s’il y a plus d’une clé étrangère vers le même modèle parent.

InlineModelAdmin.formset

La valeur par défaut est BaseInlineFormSet. L’utilisation de votre propre classe de formulaires groupés peut vous donner de nombreuses possibilités de personnalisation. Les sous-formulaires sont construits autour des formulaires groupés de modèle.

InlineModelAdmin.form

La valeur par défaut de form est ModelForm. C’est ce qui est transmis à la fonction inlineformset_factory() lors de la création des sous-formulaires.

Avertissement

Lors de l’écriture de validation personnalisée pour des formulaires InlineModelAdmin, prenez garde lorsque vous écrivez du code de validation se basant sur des fonctionnalités du modèle parent. Si ce dernier échoue lors de la validation, son contenu pourrait se trouver dans un état incohérent comme expliqué dans l’avertissement de Validation d’un ModelForm.

InlineModelAdmin.classes

Une liste ou un tuple contenant des classes CSS supplémentaires à appliquer aux sous-formulaires générés. La valeur par défaut est None. Comme pour les classes configurées dans fieldsets, les sous-formulaires avec une classe collapse sont initialement repliés et leur en-tête contient un petit lien « Afficher ».

InlineModelAdmin.extra

Ceci contrôle le nombre de formulaires supplémentaires que le formulaire groupé affichera en plus des formulaires initiaux. Voir la documentation des formulaires groupés pour plus d’informations.

Pour les utilisateurs de navigateurs avec JavaScript activé, un lien « Ajouter un autre » est fourni pour permettre d’ajouter un certain nombre de sous-formulaires supplémentaires, en plus de ceux prévus en fonction du paramètre extra.

Le lien dynamique ne s’affiche pas si le nombre de formulaires actuellement affichés dépasse max_num ou si JavaScript n’est pas activé du côté de l’utilisateur.

InlineModelAdmin.get_extra() permet également de personnaliser le nombre de formulaires supplémentaires.

InlineModelAdmin.max_num

Ceci contrôle le nombre maximal de formulaires à afficher dans les sous-formulaires. Cela ne correspond pas directement au nombre d’objets, mais peut l’être si la valeur est assez petite. Voir Restriction du nombre d’objets modifiables pour plus d’informations.

InlineModelAdmin.get_max_num() permet également de personnaliser le nombre maximal de formulaires supplémentaires.

InlineModelAdmin.min_num

Ceci contrôle le nombre minimum de formulaires à afficher dans les sous-formulaires. Voir modelformset_factory() pour plus d’informations.

InlineModelAdmin.get_min_num() vous permet également de personnaliser le nombre minimum de formulaires affichés.

InlineModelAdmin.raw_id_fields

Par défaut, l’interface d’administration de Django utilise une interface de boîte de sélection (<select>) pour les champs ForeignKey. Parfois, vous ne voulez pas subir la lenteur engendrée par la sélection de toutes les instances liées pour l’affichage dans la liste déroulante.

raw_id_fields est une liste de champs que vous souhaitez modifier par un simple composant Input, que ce soit un champ ForeignKey ou ManyToManyField:

class BookInline(admin.TabularInline):
    model = Book
    raw_id_fields = ("pages",)
InlineModelAdmin.template

Le gabarit utilisé pour produire le sous-formulaire sur la page.

InlineModelAdmin.verbose_name

Une redéfinition du nom verbose_name se trouvant dans la classe Meta interne au modèle.

InlineModelAdmin.verbose_name_plural

Une redéfinition du nom verbose_name_plural se trouvant dans la classe Meta interne au modèle.

InlineModelAdmin.can_delete

Indique si les objets des sous-formulaires peuvent être supprimés dans les sous-formulaires. La valeur par défaut est True.

Indique si les objets de sous-formulaires pouvant être modifiés dans l’interface d’administration possèdent un lien vers le formulaire d’édition. La valeur par défaut est False.

InlineModelAdmin.get_formset(request, obj=None, **kwargs)

Renvoie une classe BaseInlineFormSet à utiliser dans les vues d’administration pour l’ajout et l’édition. Voir l’exemple de ModelAdmin.get_formsets_with_inlines.

InlineModelAdmin.get_extra(request, obj=None, **kwargs)

Renvoie le nombre de sous-formulaires supplémentaires à ajouter. Par défaut, renvoie l’attribut InlineModelAdmin.extra.

Redéfinissez cette méthode pour déterminer dynamiquement le nombre de sous-formulaires supplémentaires. Par exemple, cela peut dépendre de l’instance de modèle (passée en tant que paramètre nommé obj) :

class BinaryTreeAdmin(admin.TabularInline):
    model = BinaryTree

    def get_extra(self, request, obj=None, **kwargs):
        extra = 2
        if obj:
            return extra - obj.binarytree_set.count()
        return extra
InlineModelAdmin.get_max_num(request, obj=None, **kwargs)

Renvoie le nombre maximal de sous-formulaires supplémentaires à ajouter. Par défaut, renvoie l’attribut InlineModelAdmin.max_num.

Redéfinissez cette méthode pour déterminer dynamiquement le nombre maximal de sous-formulaires. Par exemple, cela peut dépendre de l’instance de modèle (passée en tant que paramètre nommé obj) :

class BinaryTreeAdmin(admin.TabularInline):
    model = BinaryTree

    def get_max_num(self, request, obj=None, **kwargs):
        max_num = 10
        if obj and obj.parent:
            return max_num - 5
        return max_num
InlineModelAdmin.get_min_num(request, obj=None, **kwargs)

Renvoie le nombre minimum de sous-formulaires à utiliser. Par défaut, renvoie l’attribut InlineModelAdmin.min_num.

Redéfinissez cette méthode pour déterminer programmatiquement le nombre minimum de sous-formulaires. Par exemple, cela peut être basé sur l’instance de modèle (passée en tant que paramètre nommé obj) :

Modèle possédant deux ou plusieurs clés étrangères vers le même modèle parent

Il est parfois possible d’avoir plus d’une clé étrangère vers le même modèle. Prenez ce modèle par exemple :

from django.db import models

class Friendship(models.Model):
    to_person = models.ForeignKey(Person, on_delete=models.CASCADE, related_name="friends")
    from_person = models.ForeignKey(Person, on_delete=models.CASCADE, related_name="from_friends")

Si vous souhaitez afficher un sous-formulaire sur la page d’administration pour l’édition de Person, vous devez définir explicitement la clé étrangère, car Django est incapable de le faire automatiquement :

from django.contrib import admin
from myapp.models import Friendship

class FriendshipInline(admin.TabularInline):
    model = Friendship
    fk_name = "to_person"

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    inlines = [
        FriendshipInline,
    ]

Modèles avec relations plusieurs-à-plusieurs

Par défaut, les composants d’administration des relations plusieurs-à-plusieurs sont affichés au niveau du modèle qui définit la référence à ManyToManyField. En fonction de la définition de ModelAdmin, chaque champ plusieurs-à-plusieurs d’un modèle est représenté par un <select multiple> HTML standard, un filtre horizontal ou vertical ou un composant raw_id_admin. Cependant, il est également possible de remplacer ces composants par des sous-formulaires.

Supposons que nous avons les modèles suivants :

from django.db import models

class Person(models.Model):
    name = models.CharField(max_length=128)

class Group(models.Model):
    name = models.CharField(max_length=128)
    members = models.ManyToManyField(Person, related_name='groups')

Si vous souhaitez afficher les relations plusieurs-à-plusieurs en utilisant un sous-formulaire, vous pouvez le faire en définissant un objet InlineModelAdmin pour la relation :

from django.contrib import admin

class MembershipInline(admin.TabularInline):
    model = Group.members.through

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    inlines = [
        MembershipInline,
    ]

class GroupAdmin(admin.ModelAdmin):
    inlines = [
        MembershipInline,
    ]
    exclude = ('members',)

Il y a deux caractéristiques dignes d’intérêt dans cet exemple.

Premièrement, la classe MembershipInline référence Group.members.through. L’attribut through est une référence au modèle qui gère la relation plusieurs-à-plusieurs. Ce modèle est automatiquement créé par Django lorsque vous définissez un champ de type plusieurs-à-plusieurs.

Deuxièmement, le GroupAdmin doit exclure manuellement le champ members. Django affiche un composant d’administration pour un champ plusieurs-à-plusieurs du modèle qui définit la relation (dans ce cas, Group). Si vous souhaitez utiliser un modèle en sous-formulaire pour représenter la relation multiple, vous devez indiquer à l’administration de Django de ne pas afficher ce composant – autrement vous allez vous retrouver avec deux composants sur la page d’administration pour gérer la relation.

Notez qu’en utilisant cette technique, les signaux m2m_changed ne sont pas déclenchés. La raison en est que pour le site d’administration, through n’est vu que comme un modèle avec deux clés étrangères et non pas comme une relation plusieurs-à-plusieurs.

À tous autres égards, la classe InlineModelAdmin est identique à toute autre. Vous pouvez personnaliser l’apparence en utilisant n’importe laquelle des propriétés de ModelAdmin.

Modèles intermédiaires des relations plusieurs-à-plusieurs

Lorsque vous spécifiez un modèle intermédiaire à l’aide du paramètre through d’un champ ManyToManyField, l’administration n’affiche pas de composant par défaut. Ceci est dû au fait que chaque instance de modèle intermédiaire nécessite plus d’information que ne peut afficher un composant à lui seul et que la disposition requise pour plusieurs composants varie en fonction du modèle intermédiaire.

Cependant, il est tout à fait légitime de vouloir être en mesure de modifier cette information en ligne. Heureusement, c’est facile à faire avec les sous-formulaires d’administration. Supposons que nous ayons les modèles suivants :

from django.db import models

class Person(models.Model):
    name = models.CharField(max_length=128)

class Group(models.Model):
    name = models.CharField(max_length=128)
    members = models.ManyToManyField(Person, through='Membership')

class Membership(models.Model):
    person = models.ForeignKey(Person, on_delete=models.CASCADE)
    group = models.ForeignKey(Group, on_delete=models.CASCADE)
    date_joined = models.DateField()
    invite_reason = models.CharField(max_length=64)

La première étape pour l’affichage du modèle intermédiaire dans l’administration est de définir une classe de sous-formulaire pour le modèle Membership:

class MembershipInline(admin.TabularInline):
    model = Membership
    extra = 1

Cet exemple simple utilise les valeurs par défaut de InlineModelAdmin pour le modèle Membership, et limite à un seul les formulaires supplémentaires à ajouter. Cela pourrait être personnalisé en utilisant n’importe quelle option disponible des classes InlineModelAdmin.

Créons maintenant des vues d’administration pour les modèles Person et Group:

class PersonAdmin(admin.ModelAdmin):
    inlines = (MembershipInline,)

class GroupAdmin(admin.ModelAdmin):
    inlines = (MembershipInline,)

Enfin, inscrivez vos modèles Person et Group au site d’administration :

admin.site.register(Person, PersonAdmin)
admin.site.register(Group, GroupAdmin)

Dorénavant, le site d’administration est configuré pour modifier les objets Membership dans des sous-formulaires, que ce soit depuis les pages de détail de Person ou de Group.

Utilisation de relations génériques comme sous-formulaires

Il est possible d’utiliser des sous-formulaires avec des objets liés par relation générique. Disons que vous disposez des modèles suivants :

from django.db import models
from django.contrib.contenttypes.fields import GenericForeignKey

class Image(models.Model):
    image = models.ImageField(upload_to="images")
    content_type = models.ForeignKey(ContentType, on_delete=models.CASCADE)
    object_id = models.PositiveIntegerField()
    content_object = GenericForeignKey("content_type", "object_id")

class Product(models.Model):
    name = models.CharField(max_length=100)

Si vous voulez permettre l’édition et la création d’une instance Image depuis les vues d’ajout/édition de Product, vous pouvez utiliser GenericTabularInline ou GenericStackedInline (toutes deux des sous-classes de GenericInlineModelAdmin) fournies par django.contrib.contenttypes.admin. Elles mettent en œuvre une disposition visuelle sous forme tabulaire ou empilée, respectivement, pour les formulaires représentant les objets liés, tout comme leurs homologues non génériques. Elles se comportent comme n’importe quel autre sous-formulaire. Dans votre fichier admin.py pour cet exemple d’application :

from django.contrib import admin
from django.contrib.contenttypes.admin import GenericTabularInline

from myproject.myapp.models import Image, Product

class ImageInline(GenericTabularInline):
    model = Image

class ProductAdmin(admin.ModelAdmin):
    inlines = [
        ImageInline,
    ]

admin.site.register(Product, ProductAdmin)

Consultez la documentation de contenttypes pour des informations plus spécifiques.

Redéfinition des gabarits d’administration

Il est relativement facile de redéfinir de nombreux gabarits que le module d’administration utilise pour générer les différentes pages d’un site d’administration. Vous pouvez même redéfinir quelques-uns de ces gabarits pour une application ou un modèle spécifique.

Configuration des répertoires de gabarits d’administration pour un projet

Les fichiers de gabarits d’administration se trouvent dans le répertoire contrib/admin/templates/admin.

Dans le but d’en surcharger l’un ou l’autre, créez d’abord un répertoire admin dans le répertoire templates de votre projet. Il peut s’agir de n’importe quel répertoire mentionné dans l’option DIRS du moteur DjangoTemplates du réglage TEMPLATES setting. Si l’option 'loaders' a été personnalisée, contrôlez que 'django.template.loaders.filesystem.Loader' apparaisse avant 'django.template.loaders.app_directories.Loader' afin que les gabarits personnalisés soient trouvés par le système de chargement des gabarits avant ceux qui sont inclus dans

Dans ce répertoire admin, créez des sous-répertoires d’après le nom de votre application. Au sein de ces sous-répertoires d’applications, créez des sous-répertoires avec le nom de vos modèles. Notez que l’application d’administration transformera en minuscules le nom du modèle lors de la recherche du répertoire, assurez-vous donc de nommer le répertoire en minuscules si l’application va s’exécuter sur un système de fichiers sensible à la casse.

Pour redéfinir un gabarit d’administration pour une application spécifique, copiez et modifiez le gabarit du répertoire django/contrib/admin/templates/admin, et enregistrez-le dans l’un des répertoires que vous venez de créer.

Par exemple, si nous voulions ajouter un outil à la vue de liste pour modification de tous les modèles d’une application nommée my_app, il faudrait copier contrib/admin/templates/admin/change_list.html vers le répertoire templates/admin/my_app/ du projet et apporter les modifications nécessaires.

Si nous voulions ajouter un outil à la vue de liste pour modification d’un modèle spécifique appelé Page, il faudrait copier ce même fichier vers le répertoire templates/admin/my_app/page du projet.

Redéfinition vs remplacement d’un gabarit d’administration

Grâce à la conception modulaire des gabarits d’administration, il n’est généralement ni nécessaire ni souhaitable de remplacer un gabarit entier. Il est presque toujours préférable de redéfinir uniquement la section du gabarit qui a besoin d’être adaptée.

Pour reprendre l’exemple ci-dessus, nous voulons ajouter un nouveau lien à côté de l’outil Historique pour le modèle Page. Après avoir examiné change_form.html, il apparaît que seul le bloc object-tools-items doit être redéfini. Voici donc la nouvelle version de change_form.html:

{% extends "admin/change_form.html" %}
{% load i18n admin_urls %}
{% block object-tools-items %}
    <li>
        <a href="{% url opts|admin_urlname:'history' original.pk|admin_urlquote %}" class="historylink">{% trans "History" %}</a>
    </li>
    <li>
        <a href="mylink/" class="historylink">My Link</a>
    </li>
    {% if has_absolute_url %}
        <li>
            <a href="{% url 'admin:view_on_site' content_type_id original.pk %}" class="viewsitelink">{% trans "View on site" %}</a>
        </li>
    {% endif %}
{% endblock %}

Et c’est tout ! Si nous placions ce fichier dans le répertoire templates/admin/my_app, le nouveau lien apparaîtrait sur le formulaire d’édition de tous les modèles dans my_app.

Gabarits pouvant être redéfinis par application ou par modèle

Tous les gabarits contrib/admin/templates/admin ne peuvent pas être redéfinis par application ou par modèle. Les suivants le peuvent :

  • app_index.html
  • change_form.html
  • change_list.html
  • delete_confirmation.html
  • object_history.html
  • popup_response.html
Changed in Django 1.11:

La possibilité de remplacer le gabarit popup_response.html a été ajoutée.

Parmi les gabarits qui ne peuvent pas être redéfinis de cette façon, il est toujours possible de les redéfinir pour l’ensemble d’un projet. Il suffit de placer la nouvelle version dans le répertoire templates/admin. Ceci est particulièrement utile pour créer des pages 404 et 500 personnalisées.

Note

Certains gabarits d’administration tels que change_list_results.html sont utilisés pour produire des balises d’inclusion personnalisées. Ceux-ci peuvent être remplacés, mais dans ce cas vous feriez probablement mieux de créer votre propre version de la balise en question et de lui donner un nom différent. De cette façon, vous pouvez l’utiliser de manière sélective.

Gabarits racine et de connexion

Si vous souhaitez modifier les gabarits des pages d’accueil, de connexion ou de déconnexion, vous feriez mieux de créer votre propre instance AdminSite (voir ci-dessous), et de modifier les propriétés AdminSite.index_template, AdminSite.login_template ou AdminSite.logout_template.

Objets AdminSite

class AdminSite(name='admin')[source]

Un site d’administration de Django est représenté par une instance de django.contrib.admin.sites.AdminSite; par défaut, une instance de cette classe est créée en tant que django.contrib.admin.site et vous pouvez inscrire vos modèles et vos instances de ModelAdmin à cette instance.

Lors de la construction d’une instance de AdminSite, vous pouvez fournir un nom d’instance unique en utilisant le paramètre name du constructeur. Ce nom d’instance est utilisé pour identifier l’instance, en particulier lors de la résolution inverse des URL de l’administration. Si aucun nom d’instance n’est fourni, un nom d’instance admin par défaut sera utilisé. Voir Personnalisation de la classe AdminSite qui contient un exemple de personnalisation de la classe AdminSite.

Attributs de AdminSite

Les gabarits peuvent redéfinir ou étendre les gabarits d’administration de base comme décrit dans Redéfinition des gabarits d’administration.

AdminSite.site_header

Le texte à insérer au sommet de chaque page du site d’administration, dans une balise <h1> (une chaîne). Par défaut, il s’agit de « Administration de Django ».

AdminSite.site_title

Le texte à insérer à la suite de la balise <title> de chaque page du site d’administration (une chaîne). Par défaut, il s’agit de « Site d’administration de Django ».

AdminSite.site_url

L’URL du lien « Voir le site » au sommet de chaque page d’administration. Par défaut, site_url contient /. Indiquez la valeur None pour supprimer le lien.

Pour les sites fonctionnant dans un sous-chemin, la méthode each_context() vérifie si la requête actuelle possède une valeur request.META['SCRIPT_NAME'] et utilise celle-ci si site_url``n'est pas défini à autre chose que ``/.

AdminSite.index_title

Le texte à insérer au sommet de la page d’accueil du site d’administration (une chaîne). Par défaut, il s’agit de « Administration du site ».

AdminSite.index_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé qui sera utilisé par la vue d’accueil principale du site d’administration.

AdminSite.app_index_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé qui sera utilisé par la vue d’accueil d’une application du site d’administration.

AdminSite.empty_value_display

La chaîne à utiliser pour l’affichage de valeurs vides dans la liste pour modification du site d’administration. Il s’agit par défaut d’un tiret. La valeur peut aussi être surchargée sur la base des classes ModelAdmin ou sur un champ précis d’une classe ModelAdmin en définissant un attribut empty_value_display pour le champ. Voir ModelAdmin.empty_value_display pour des exemples.

AdminSite.login_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé qui sera utilisé par la vue de connexion au site d’administration.

AdminSite.login_form

Sous-classe de AuthenticationForm qui sera utilisée par la vue de connexion au site d’administration.

AdminSite.logout_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé qui sera utilisé par la vue de déconnexion du site d’administration.

AdminSite.password_change_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé qui sera utilisé par la vue de changement du mot de passe du site d’administration.

AdminSite.password_change_done_template

Chemin d’accès vers un gabarit personnalisé qui sera utilisé par la vue de confirmation du changement de mot de passe du site d’administration.

Méthodes de AdminSite

AdminSite.each_context(request)[source]

Renvoie un dictionnaire de variables à placer dans le contexte de gabarit de chaque page du site d’administration.

Inclut par défaut les variables et valeurs suivantes :

  • site_header: AdminSite.site_header

  • site_title: AdminSite.site_title

  • site_url: AdminSite.site_url

  • has_permission: AdminSite.has_permission()

  • available_apps: une liste d’applications provenant du registre des applications disponibles pour l’utilisateur actuel. Chaque élément de la liste est un dictionnaire représentant une application avec les clés suivantes :

    • app_label: l’étiquette d’application
    • app_url: l’URL de la page d’accueil de l’application dans le site d’administration
    • has_module_perms: une valeur booléenne indiquant si l’affichage et l’accès à la page d’accueil du module est autorisé pour l’utilisateur actuel
    • models: une liste des modèles disponibles dans l’application

    Chaque modèle est un dictionnaire avec les clés suivantes :

    • object_name: nom de la classe du modèle
    • name: nom pluriel du modèle
    • perms: un dict indiquant les permissions add, change et delete
    • admin_url: URL de la liste pour modification du modèle dans le site d’administration
    • add_url: URL d’ajout de nouvelle instance de modèle dans le site d’administration
AdminSite.has_permission(request)[source]

Renvoie True si l’utilisateur de la requête HttpRequest donnée a la permission de voir au moins une page du site d’administration. Par défaut, il faut que User.is_active et User.is_staff valent toutes deux True.

AdminSite.register(model_or_iterable, admin_class=None, **options)[source]

Inscrit la classe de modèle donnée (ou une liste de classes) avec la classe admin_class indiquée. Par défaut, admin_class est ModelAdmin (options d’administration par défaut). Si des paramètres nommés sont fournis (par ex. list_display), ils seront appliqués comme options de la classe d’administration.

Génère ImproperlyConfigured si un modèle est abstrait et django.contrib.admin.sites.AlreadyRegistered si un modèle est déjà inscrit.

Raccordement des instances AdminSite dans la configuration d’URL

The last step in setting up the Django admin is to hook your AdminSite instance into your URLconf. Do this by pointing a given URL at the AdminSite.urls method. It is not necessary to use include().

Dans cet exemple, nous faisons correspondre l’instance AdminSite par défaut django.contrib.admin.site à l’URL /admin/:

# urls.py
from django.contrib import admin
from django.urls import path

urlpatterns = [
    path('admin/', admin.site.urls),
]

Personnalisation de la classe AdminSite

Si vous souhaitez mettre en place votre propre site d’administration avec un comportement personnalisé, vous êtes libre de créer une sous-classe de AdminSite et d’y redéfinir ou d’y ajouter ce que vous voulez. Ensuite, il suffit de créer une instance de votre sous-classe de AdminSite (sur le même principe que pour toute autre classe Python), et d’y inscrire vos modèles et sous-classes de ModelAdmin au lieu de le faire avec le site par défaut. Finalement, mettez à jour monprojet/urls.py pour y référencer votre sous-classe de AdminSite.

myapp/admin.py
from django.contrib.admin import AdminSite

from .models import MyModel

class MyAdminSite(AdminSite):
    site_header = 'Monty Python administration'

admin_site = MyAdminSite(name='myadmin')
admin_site.register(MyModel)
myproject/urls.py
from django.urls import path

from myapp.admin import admin_site

urlpatterns = [
    path('myadmin/', admin_site.urls),
]

Notez que la découverte automatique des modules admin n’est pas forcément souhaitable lorsque vous utilisez votre propre instance AdminSite puisque vous importez probablement tous les modules admin de chaque application dans le module principal projet.admin. Cela signifie qu’il est nécessaire de remplacer 'django.contrib.admin' par 'django.contrib.admin.apps.SimpleAdminConfig' dans le réglage INSTALLED_APPS.

Plusieurs sites d’administration dans la même configuration d’URL

Il est facile de créer plusieurs instances du site d’administration sur le même site Web Django. Il suffit de créer plusieurs instances AdminSite et de router chacune d’elles vers une URL différente.

Dans cet exemple, les URL /basic-admin/ et /advanced-admin/ correspondent à des versions distinctes du site d’administration, à l’aide des instances AdminSite `myproject.admin.basic_site et myproject.admin.advanced_site, respectivement :

# urls.py
from django.urls import path
from myproject.admin import basic_site, advanced_site

urlpatterns = [
    path('basic-admin/', basic_site.urls),
    path('advanced-admin/', advanced_site.urls),
]

Les instances AdminSite acceptent un seul paramètre pour leur constructeur : leur nom, qui est complètement libre. Ce paramètre devient le préfixe des noms d’URL utilisés lors de leur résolution inverse. Cela n’est nécessaire que si vous utilisez plus d’un AdminSite.

Ajout de vues à des sites d’administration

Tout comme ModelAdmin, AdminSite fournit une méthode get_urls() qui peut être surchargée pour définir des vues supplémentaires pour le site. Pour ajouter une nouvelle vue à un site d’administration, étendez la méthode de base get_urls() afin d’inclure un motif pour la nouvelle vue.

Note

Toute vue que vous rendez et qui utilise les gabarits d’administration, ou qui étend le gabarit d’administration de base, devrait définir request.current_app avant le rendu du gabarit. Cette variable devrait contenir self.name si la vue est dans un AdminSite ou self.admin_site.name si la vue est dans un ModelAdmin.

Ajout d’une fonctionnalité de réinitialisation du mot de passe

Vous pouvez ajouter une fonctionnalité de réinitialisation du mot de passe pour le site d’administration par l’ajout de quelques lignes à votre URLconf. Plus précisément, ajoutez ces quatre motifs

from django.contrib.auth import views as auth_views

path(
    'admin/password_reset/',
    auth_views.PasswordResetView.as_view(),
    name='admin_password_reset',
),
path(
    'admin/password_reset/done/',
    auth_views.PasswordResetDoneView.as_view(),
    name='password_reset_done',
),
path(
    'reset/<uidb64>/<token>/',
    auth_views.PasswordResetConfirmView.as_view(),
    name='password_reset_confirm',
),
path(
    'reset/done/',
    auth_views.PasswordResetCompleteView.as_view(),
    name='password_reset_complete',
),

(Cela suppose que vous avez placé le site d’administration à admin/ et nécessite que vous placiez les URL commençant par ^admin/ avant la ligne qui inclut l’application d’administration elle-même).

La présence de l’URL nommée admin_password_reset fera apparaître un lien « Mot de passe oublié ? » sur la page par défaut d’ouverture de session de l’administration sous la boîte de saisie du mot de passe.

Objets LogEntry (journalisation)

class models.LogEntry

La classe LogEntry garde la trace des ajouts, des modifications et des suppressions d’objets effectués via l’interface d’administration.

Attributs de LogEntry

LogEntry.action_time

La date et l’heure de l’action.

LogEntry.user

L’utilisateur (une instance AUTH_USER_MODEL) qui a procédé à l’action.

LogEntry.content_type

Le type de contenu (ContentType) de l’objet modifié.

LogEntry.object_id

La représentation textuelle de la clé primaire de l’objet modifié.

LogEntry.object_repr

La représentation repr() de l’objet après sa modification.

LogEntry.action_flag

Le type de l’action journalisée : ADDITION, CHANGE, DELETION.

Par exemple, pour obtenir la liste de tous les ajouts effectués via l’interface d’administration :

from django.contrib.admin.models import LogEntry, ADDITION

LogEntry.objects.filter(action_flag=ADDITION)
LogEntry.change_message

La description détaillée de la modification. Dans le cas d’une édition par exemple, le message contient une liste des champs modifiés. Le site d’administration de Django met en forme ce contenu sous forme de structure JSON afin que get_change_message() puisse recomposer un message traduit dans la langue actuelle de l’utilisateur. Du code personnalisé pourrait cependant introduire une simple chaîne. Il est recommandé de faire appel à la méthdoe get_change_message() pour lire cette valeur au lieu d’y accéder directement.

Méthodes de LogEntry

LogEntry.get_edited_object()

Un raccourci qui renvoie l’objet référencé.

LogEntry.get_change_message()

Met en forme et traduit change_message dans la langue actuelle de l’utilisateur. Les messages créés avant Django 1.10 seront toujours affichés dans la langue active au moment de leur journalisation.

Résolution inverse des URL d’administration

Quand un AdminSite est déployé, les vues fournies par ce site sont accessibles à l’aide du système de résolution inverse d’URL de Django.

AdminSite fournit les motifs d’URL nommés suivants :

Page Nom d’URL Paramètres
Accueil index  
Connexion login  
Déconnexion logout  
Changement de mot de passe password_change  
Changement de mot de passe terminé password_change_done  
JavaScript i18n jsi18n  
Page d’accueil d’application app_list app_label
Redirection vers la page d’un objet view_on_site content_type_id, object_id

Chaque instance ModelAdmin fournit un ensemble supplémentaire d’URL nommées :

Page Nom d’URL Paramètres
Liste pour édition {{ étiquette_app }}_{{ nom_modèle }}_changelist  
Ajout {{ étiquette_app }}_{{ nom_modèle }}_add  
Historique {{ étiquette_app }}_{{ nom_modèle }}_history object_id
Suppression {{ étiquette_app }}_{{ nom_modèle }}_delete object_id
Modification {{ étiquette_app }}_{{ nom_modèle }}_change object_id

La classe UserAdmin fournit une URL nommée :

Page Nom d’URL Paramètres
Changement de mot de passe auth_user_password_change user_id

Ces URL nommées sont inscrites auprès de l’espace de noms d’application admin, et à l’espace de noms d’instance correspondant au nom de l’instance Site.

Donc, si vous voulez obtenir une référence à la vue d’édition pour un objet Choice particulier (de l’application de sondages) dans l’administration par défaut, il faudrait écrire :

>>> from django.urls import reverse
>>> c = Choice.objects.get(...)
>>> change_url = reverse('admin:polls_choice_change', args=(c.id,))

La première instance inscrite de l’application d’administration (quel que soit le nom de l’instance) sera identifiée et utilisée pour résoudre la vue d’édition des instances poll.Choice pour cette instance.

Si vous cherchez une URL dans une instance d’administration spécifique, fournissez le nom de cette instance comme indication current_app dans l’appel à reverse. Par exemple, si vous vouliez spécifiquement obtenir la vue d’administration de l’instance d’administration nommée custom, il faudrait écrire :

>>> change_url = reverse('admin:polls_choice_change', args=(c.id,), current_app='custom')

Pour plus de détails, consultez la documentation sur la résolution inverse des URL avec espaces de noms.

Pour permettre une résolution inverse plus facile des URL d’administration dans les gabarits, Django fournit un filtre admin_urlname qui accepte une action comme paramètre :

{% load admin_urls %}
<a href="{% url opts|admin_urlname:'add' %}">Add user</a>
<a href="{% url opts|admin_urlname:'delete' user.pk %}">Delete this user</a>

L’action dans les exemples ci-dessus correspond à la dernière partie des noms d’URL pour les instances ModelAdmin décrites ci-dessus. La variable opts peut être n’importe quel objet possédant les attributs app_label et model_name et est généralement fournie par les vues d’administration du modèle courant.

Le décorateur staff_member_required

staff_member_required(redirect_field_name='next', login_url='admin:login')[source]

Ce décorateur est utilisé pour les vues d’administration qui requièrent une autorisation. Une vue décorée par cette fonction aura le comportement suivant :

  • Si l’utilisateur est connecté, est un membre autorisé (User.is_staff=True) et actif (User.is_active=True), la vue s’exécute normalement.
  • Sinon, la requête est redirigée vers l’URL spécifiée par le paramètre login_url, avec le chemin initialement demandé dans une variable de chaîne de requête nommée selon redirect_field_name. Par exemple : /admin/login/?next=/admin/polls/question/3/.

Exemple d’utilisation :

from django.contrib.admin.views.decorators import staff_member_required

@staff_member_required
def my_view(request):
    ...
Back to Top