Options Meta des modèles

Ce document explique toutes les options de métadonnées qu’il est possible d’attribuer aux modèles dans leur classe Meta interne.

Options Meta disponibles

abstract

Options.abstract

Si abstract = True, ce modèle sera une classe de base abstraite.

app_label

Options.app_label

Si un modèle est défini en dehors d’une application dans INSTALLED_APPS, il doit déclarer à quelle application il appartient :

app_label = 'myapp'

Si vous souhaitez représenter un modèle avec le format étiquette_app.nom_objet ou étiquette_app.nom_modèle, vous pouvez respectivement utiliser model._meta.label ou model._meta.label_lower.

base_manager_name

Options.base_manager_name

Le nom du gestionnaire à utiliser pour l’attribut _base_manager du modèle.

db_table

Options.db_table

Le nom de la table de base de données à utiliser pour le modèle :

db_table = 'music_album'

Noms de tables

Pour vous faire gagner du temps, Django dérive automatiquement le nom de la table de base de données du nom de la classe de modèle et de l’application dans laquelle elle se trouve. Un nom de table de base de données d’un modèle est construit en adjoignant le « label » d’application du modèle (le nom utilisé lors de la commande manage.py startapp) au nom de classe du modèle, combinés par un soulignement.

Par exemple, pour une application bibliotheque (qui serait créée avec manage.py startapp bibliotheque) et un modèle défini par class Livre, le nom de la table de base de données serait bibliotheque_livre.

Pour surcharger le nom de la table de base de données, utilisez l’attribut db_table de la classe Meta.

Si votre nom de table de base de données est un mot SQL réservé ou s’il contient des caractères non autorisés dans des noms de variables Python (en particulier le trait d’union), il n’y a pas de souci à se faire. Django place entre guillemets les noms de colonnes et de tables en arrière-plan.

Noms de tables en minuscules pour MySQL

Il est fortement conseillé d’écrire les noms de tables en minuscules lors de leur surcharge avec db_table, particulièrement lorsqu’on utilise le moteur MySQL. Voir les notes pour MySQL pour plus de détails.

Noms de tables entre guillemets pour Oracle

Afin de respecter la limite de 30 caractères qu’Oracle impose aux noms de tables et pour suivre les conventions habituelles des bases de données Oracle, Django peut raccourcir les noms de tables et les transformer en majuscules. Pour empêcher ces transformations, écrivez des valeurs entre guillemets dans db_table:

db_table = '"name_left_in_lowercase"'

Il est aussi possible d’utiliser de tels noms entre guillemets avec les autres moteurs de base de données pris en charge par Django ; cependant, contrairement à Oracle, les guillemets n’ont pas d’effet. Voir les notes sur Oracle pour plus de détails.

db_tablespace

Options.db_tablespace

Le nom de l”espace de tables de base de données à utiliser pour ce modèle. La valeur par défaut est le réglage DEFAULT_TABLESPACE du projet, s’il est défini. Si le moteur ne prend pas en charge les espaces de tables, cette option est ignorée.

default_manager_name

Options.default_manager_name

Le nom du gestionnaire à utiliser pour l’attribut _default_manager du modèle.

get_latest_by

Options.get_latest_by

The name of a field or a list of field names in the model, typically DateField, DateTimeField, or IntegerField. This specifies the default field(s) to use in your model Manager’s latest() and earliest() methods.

Exemple :

# Latest by ascending order_date.
get_latest_by = "order_date"

# Latest by priority descending, order_date ascending.
get_latest_by = ['-priority', 'order_date']

Voir la documentation de latest() pour plus de détails.

Changed in Django 2.0:

Support for a list of fields was added.

managed

Options.managed

La valeur par défaut est True, signifiant que Django crée les tables de base de données adéquates dans migrate ou dans le cadre des migrations et les efface dans le contexte de la commande d’administration flush. C’est-à-dire que Django pilote le cycle de vie des tables de la base de données.

Si la valeur est False, aucune opération de création ou de suppression de table de base de données n’est effectuée pour ce modèle. Utile si le modèle représente une table existante ou un vue de base de données qui a été créée par un autre moyen. C’est l”unique différence lorsque managed=False. Tous les autres aspects de la gestion des modèles sont traités comme pour un modèle normal. Cela inclut :

  1. L’ajout automatique d’un champ de clé primaire au modèle si aucun n’est déclaré. Pour enlever toute confusion possible aux lecteurs de votre code, il est recommandé d’indiquer toutes les colonnes de la table de base de données que vous modélisez en utilisant des modèles non pilotés.

  2. Si un modèle avec managed=False contient un champ ManyToManyField qui pointe vers un autre modèle non piloté, la table intermédiaire de la relation plusieurs-à-plusieurs ne sera pas non plus créée. Cependant, la table intermédiaire entre un modèle piloté et un modèle non piloté sera bel et bien créée.

    Si vous aimeriez changer ce comportement par défaut, créez explicitement le modèle de la table intermédiaire (avec l’option managed appropriée) et utilisez l’attribut ManyToManyField.through pour que la relation utilise le modèle ainsi créé.

En ce qui concerne les tests impliquant des modèles avec managed=False, c’est à vous de vous assurer que les tables correctes soient créées dans le cadre de la mise en place des tests.

Si vous êtes intéressé à modifier le comportement Python d’une classe de modèle, vous pourriez utiliser managed=False et créer une copie d’un modèle existant. Cependant, il existe une meilleure approche pour ce genre de situation : Modèles mandataires.

order_with_respect_to

Options.order_with_respect_to

Rend cet objet « triable » en fonction du champ donné, presque toujours un champ ForeignKey. Cela peut être utilisé pour permettre à des objets liés d’être triés en fonction d’un objet parent. Par exemple, si un objet Answer (réponse) est lié à un objet Question et qu’une question possède plus d’une réponse et que l’ordre des réponses est signifiant, voici comment cela serait défini :

from django.db import models

class Question(models.Model):
    text = models.TextField()
    # ...

class Answer(models.Model):
    question = models.ForeignKey(Question, on_delete=models.CASCADE)
    # ...

    class Meta:
        order_with_respect_to = 'question'

Lorsque order_with_respect_to est défini, deux méthodes complémentaires sont fournies pour récupérer et définir l’ordre des objets liés : get_RELATED_order() et set_RELATED_order(), où RELATED est le nom du modèle en minuscules. Par exemple, en supposant qu’un objet Question possède plusieurs objets Answer liés, la liste renvoyée contient les clés primaires des objets Answer liés :

>>> question = Question.objects.get(id=1)
>>> question.get_answer_order()
[1, 2, 3]

L’ordre des objets liés Answer d’un objet Question peut être défini en passant une liste de clés primaires d’objets Answer:

>>> question.set_answer_order([3, 1, 2])

Les objets liés reçoivent aussi deux méthodes, get_next_in_order() et get_previous_in_order(), qui peuvent être utilisées pour accéder à ces objets dans l’ordre correct. En supposant que les objets Answer sont triés par id:

>>> answer = Answer.objects.get(id=2)
>>> answer.get_next_in_order()
<Answer: 3>
>>> answer.get_previous_in_order()
<Answer: 1>

order_with_respect_to définit implicitement l’option ordering.

En interne, order_with_respect_to ajoute un champ (colonne de base de données) supplémentaire nommé _order et définit l’option ordering du modèle avec ce champ. Par conséquent, order_with_respect_to et ordering ne peuvent pas être utilisés conjointement, et l’ordre de tri ajouté par order_with_respect_to s’applique chaque fois que vous obtenez une liste d’objets pour ce modèle.

Modification de order_with_respect_to

Comme order_with_respect_to ajoute une colonne de base de données supplémentaire, il vous revient donc de créer et d’appliquer les migrations appropriées si vous ajoutez ou modifiez order_with_respect_to après la création initiale opérée par migrate.

ordering

Options.ordering

Le tri par défaut des objets, lors de l’obtention de listes d’objets :

ordering = ['-order_date']

This is a tuple or list of strings and/or query expressions. Each string is a field name with an optional « - » prefix, which indicates descending order. Fields without a leading « - » will be ordered ascending. Use the string « ? » to order randomly.

Par exemple, pour trier sur un champ pub_date dans l’ordre ascendant, indiquez :

ordering = ['pub_date']

Pour trier par pub_date dans l’ordre descendant, indiquez :

ordering = ['-pub_date']

Pour trier par pub_date dans l’ordre descendant, puis par author dans l’ordre ascendant, indiquez :

ordering = ['-pub_date', 'author']

You can also use query expressions. To order by author ascending and make null values sort last, use this:

from django.db.models import F

ordering = [F('author').asc(nulls_last=True)]

Le tri par défaut affecte également les requêtes d’agrégation.

Changed in Django 2.0:

Support for query expressions was added.

Avertissement

Le tri n’est pas une opération anodine. Chaque champ ajouté dans les critères de tri implique un coût au niveau de la base de données. Chaque clé étrangère ajoutée inclut aussi implicitement tous ses champs de tri par défaut.

Si une requête ne possède pas d’ordre de tri, les résultats sont renvoyés de la base de données dans un ordre non défini. Un ordre particulier ne peut être garanti que si l’ordre se base sur un ou des champs qui identifient chaque objet du résultat de manière unique. Par exemple, si un champ nom n’est pas unique, le tri par ce champ ne garantit pas que les objets de même nom apparaissent toujours dans le même ordre.

permissions

Options.permissions

Permissions supplémentaires à intégrer dans la table des permissions lors de la création de cet objet. Les permissions d’ajout, de suppression et de modification sont automatiquement créées pour tous les modèles. Cet exemple ajoute une permission supplémentaire, can_deliver_pizzas:

permissions = (("can_deliver_pizzas", "Can deliver pizzas"),)

Il s’agit d’une liste ou d’un tuple de tuples binaires dans le format (code_permission, nom_verbeux_permission).

default_permissions

Options.default_permissions

Contient ('add', 'change', 'delete') par défaut. Vous pouvez ajuster cette liste, par exemple en définissant une liste vide si votre application n’a besoin d’aucune permission par défaut. Les permissions doivent être définies pour le modèle avant que celui-ci ne soit créé par migrate afin d’éviter la création de permissions non utilisées.

proxy

Options.proxy

Si proxy = True, un modèle qui hérite d’un autre modèle sera considéré comme un modèle mandataire.

required_db_features

Options.required_db_features

Liste de fonctionnalités de base de données que la connexion en cours devrait avoir pour que le modèle soit considéré pendant la phase de migration. Par exemple, si cette liste contient ['gis_enabled'], le modèle ne sera synchronisé qu’avec les bases de données possédant des fonctionnalités SIG. Ceci est également utile pour omettre certains modèles lors de tests avec plusieurs moteurs de base de données différents. Évitez les relations avec ces modèles qui sont créés conditionnellement car l’ORM ne sait pas comment traiter ces cas.

required_db_vendor

Options.required_db_vendor

Nom d’un fournisseur de base de données pour lequel ce modèle est spécifique. Les noms des fournisseurs intégrés actuels sont : sqlite, postgresql, mysql et oracle. Si cet attribut n’est pas vide et que le fournisseur de la connexion actuelle ne correspond pas, le modèle n’est pas synchronisé.

select_on_save

Options.select_on_save

Détermine si Django utilise l’algorithme django.db.models.Model.save() d’avant la version 1.6. L’ancien algorithme utilise SELECT pour savoir s’il y a une ligne existant à mettre à jour. Le nouvel algorithme essaie directement un UPDATE. Dans de rares cas, la mise à jour par UPDATE d’une ligne existante n’est pas visible par Django. Un des exemples est le déclencheur ON UPDATE de PostgreSQL qui renvoie NULL. Dans de telles situations, le nouvel algorithme effectue finalement un INSERT même quand une ligne existe déjà dans la base de données.

Il n’y a habituellement pas besoin de définir cet attribut. La valeur par défaut est False.

Voir django.db.models.Model.save() pour plus de détails sur l’ancien et le nouvel algorithme d’enregistrement.

indexes

Options.indexes
New in Django 1.11.

Une liste des index que vous souhaitez définir pour le modèle :

from django.db import models

class Customer(models.Model):
    first_name = models.CharField(max_length=100)
    last_name = models.CharField(max_length=100)

    class Meta:
        indexes = [
            models.Index(fields=['last_name', 'first_name']),
            models.Index(fields=['first_name'], name='first_name_idx'),
        ]

unique_together

Options.unique_together

Noms de champs qui forment ensemble des index uniques :

unique_together = (("driver", "restaurant"),)

Il s’agit d’un tuple de tuples dont les valeurs combinées doivent être uniques. Utilisé dans l’administration de Django et appliqué au niveau base de données (c’est-à-dire que les commandes UNIQUE appropriées sont inclues dans les commandes CREATE TABLE).

Par commodité, unique_together peut être formé d’un seul tuple lorsqu’un seul groupe de champs est défini :

unique_together = ("driver", "restaurant")

Il n’est pas possible d’inclure un champ ManyToManyField dans unique_together (il n’est même pas évident de savoir ce que ça signifierait). Si vous avez besoin de valider de l’unicité au niveau d’un champ ManyToManyField, essayez d’utiliser un signal ou un modèle through explicite.

L’exception ValidationError générée durant la validation du modèle lorsque la contrainte est violée possède le code d’erreur unique_together.

index_together

Options.index_together

Utilisez plutôt l’option indexes.

L’option indexes, plus récente, offre plus de fonctionnalités qu” index_together. `` index_together`` peut être dépréciée dans le futur.

Noms de champs qui forment ensemble des index :

index_together = [
    ["pub_date", "deadline"],
]

Cette liste de champs formera un index combiné (c’est-à-dire que la commande CREATE INDEX appropriée sera produite).

Par commodité, index_together peut être formé d’une seule liste lorsqu’un seul groupe de champs est défini :

index_together = ["pub_date", "deadline"]

verbose_name

Options.verbose_name

Un nom verbeux pour l’objet, au singulier :

verbose_name = "pizza"

Si cette option est absente, Django manipule le nom de la classe : CamelCase devient camel case.

verbose_name_plural

Options.verbose_name_plural

Le nom verbeux pluriel pour l’objet :

verbose_name_plural = "stories"

Si cette option est absente, Django utilise verbose_name et y ajoute un « s ».

Attributs Meta en lecture seule

label

Options.label

Représentation de l’objet, renvoie app_label.object_name, par ex. 'polls.Question'.

label_lower

Options.label_lower

Représentation du modèle, renvoie app_label.model_name, par ex. 'polls.question'.

Back to Top