Installation des bibliothèques géospatiales

GeoDjango utilise et fournit des interfaces pour les bibliothèques géospatiales libres suivantes :

Programme Description Requis Versions prises en charge
GEOS Geometry Engine Open Source Oui 3.5, 3.4
PROJ.4 Bibliothèque de projections cartographiques Oui (uniquement PostgreSQL et SQLite) 4.9, 4.8, 4.7, 4.6, 4.5, 4.4
GDAL Bibliothèque Oui 2.2, 2.1, 2.0, 1.11, 1.10, 1.9
GeoIP Bibliothèque de géolocalisation basée sur IP Non 2
PostGIS Extensions spatiales pour PostgreSQL Oui (uniquement PostgreSQL) 2.4, 2.3, 2.2, 2.1
SpatiaLite Extensions spatiales pour SQLite Oui (uniquement SQLite) 4.3, 4.2, 4.1, 4.0

Notez que des versions plus anciennes ou plus récentes de ces bibliothèques peuvent aussi très bien fonctionner avec GeoDjango. À vous de voir.

Changed in Django 1.11:

Dans les versions précédentes, GDAL n’était obligatoire que pour SQLite. Il est maintenant obligatoire dans tous les cas.

Note

Les interfaces GeoDjango vers GEOS, GDAL et GeoIP peuvent être utilisées indépendamment de Django. Autrement dit, il n’est pas nécessaire d’avoir une base de données ou un fichier de réglages, il suffit de les importer comme un module normal à partir de django.contrib.gis.

Sur Debian/Ubuntu, il est conseillé d’installer les paquets suivants qui installeront, directement ou par l’intermédiaire de dépendances, les bibliothèques géospatiales nécessaires :

$ sudo apt-get install binutils libproj-dev gdal-bin

Paquets facultatifs à considérer :

  • libgeoip1: pour la prise en charge de GeoIP
  • python-gdal pour les liaisons Python de GDAL, contenant des interfaces pour la manipulation de données matricielles (« raster »).

Veuillez également consulter les instructions spécifiques si vous utilisez macOS ou Windows.

Compilation à partir des sources

Lors de l’installation à partir des sources sur les systèmes UNIX et GNU/Linux, suivez consciencieusement les instructions d’installation et installer les bibliothèques dans l’ordre indiqué. Si vous utilisez MySQL ou Oracle comme base de données spatiale, seul GEOS est nécessaire.

Note

Sur les plates-formes Linux, il peut être nécessaire de lancer la commande ldconfig après l’installation de chaque bibliothèque. Par exemple :

$ sudo make install
$ sudo ldconfig

Note

Les utilisateurs macOS doivent installer Xcode afin de pouvoir compiler du code à partir des sources.

GEOS

GEOS est une bibliothèque C++ destinée aux opérations géométriques et constitue la représentation géométrique interne par défaut que GeoDjango utilise (derrière les objets géométriques « différés »). Spécifiquement, l’API de la bibliothèque C (par ex. libgeos_c.so) est appelée directement depuis Python à l’aide de ctypes.

Premièrement, téléchargez GEOS 3.4.2 à partir du site Web GEOS et décompressez l’archive des sources :

$ wget http://download.osgeo.org/geos/geos-3.4.2.tar.bz2
$ tar xjf geos-3.4.2.tar.bz2

Puis, placez-vous dans le répertoire où GEOS a été décompressé et lancez le script « configure », compilez et installez :

$ cd geos-3.4.2
$ ./configure
$ make
$ sudo make install
$ cd ..

Dépannage

Impossible de trouver la bibliothèque GEOS

Lorsque GeoDjango ne peut pas trouver GEOS, cette erreur apparaît :

ImportError: Could not find the GEOS library (tried "geos_c"). Try setting GEOS_LIBRARY_PATH in your settings.

La solution la plus courante est de configurer correctement Réglages d’environnement de bibliothèques ou de définir GEOS_LIBRARY_PATH dans vos réglages.

Si vous utilisez un paquet binaire de GEOS (par ex. sur Ubuntu), il peut être utile de Installation de binutils.

GEOS_LIBRARY_PATH

Si votre bibliothèque GEOS se trouve à un emplacement non standard ou que vous ne souhaitez pas modifier le chemin des bibliothèques système, il est possible d’ajouter le réglage GEOS_LIBRARY_PATH dans votre fichier de réglages Django et d’y indiquer le chemin complet vers la bibliothèque GEOS en C. Par exemple :

GEOS_LIBRARY_PATH = '/home/bob/local/lib/libgeos_c.so'

Note

Le réglage doit contenir le chemin complet vers la bibliothèque partagée en C ; en d’autres termes, il faut indiquer libgeos_c.so, et non pas libgeos.so.

Voir aussi Mes fichiers journaux sont remplis d’erreurs liées à GEOS.

PROJ.4

PROJ.4 est une bibliothèque de conversion de données géospatiales vers différents systèmes de référence de coordonnées.

Premièrement, téléchargez le code source de PROJ.4 et les fichiers de données associés (« datum shifting files ») [1] :

$ wget http://download.osgeo.org/proj/proj-4.9.1.tar.gz
$ wget http://download.osgeo.org/proj/proj-datumgrid-1.5.tar.gz

Ensuite, décompressez l’archive du code source et extrayez les fichiers de données complémentaires dans le sous-répertoire nad. Cela doit être fait avant la configuration :

$ tar xzf proj-4.9.1.tar.gz
$ cd proj-4.9.1/nad
$ tar xzf ../../proj-datumgrid-1.5.tar.gz
$ cd ..

Pour terminer, lancez « configure » et « make » et installez PROJ.4 :

$ ./configure
$ make
$ sudo make install
$ cd ..

GDAL

GDAL est une excellente bibliothèque géospatiale libre capable de lire la plupart des formats de données spatiales vectoriels et matriciels. Actuellement, GeoDjango ne prend en charge que les fonctionnalités des données vectorielles de GDAL [2]. GEOS et PROJ.4 devraient être installés avant de compiler GDAL.

Téléchargez d’abord la dernière version publiée de GDAL et décompressez l’archive :

$ wget http://download.osgeo.org/gdal/1.11.2/gdal-1.11.2.tar.gz
$ tar xzf gdal-1.11.2.tar.gz
$ cd gdal-1.11.2

Lancez les opérations « configure », « make » et « install » :

$ ./configure
$ make # Go get some coffee, this takes a while.
$ sudo make install
$ cd ..

Note

Comme GeoDjango possède ses propres interfaces Python, les instructions précédentes ne compilent pas les liaisons Python propres à GDAL. Les liaisons peuvent être compilées en ajoutant l’option --with-python lors du lancement de configure. Voir GDAL/OGR dans Python pour plus d’informations sur les liaisons de GDAL.

Si vous rencontrez un problème, consultez la section dépannage ci-dessous pour y trouver des suggestions et des solutions.

Dépannage

Impossible de trouver la bibliothèque GDAL

Lorsque GeoDjango ne peut pas trouver la bibliothèque GDAL, configurez vos Réglages d’environnement de bibliothèques ou définissez GDAL_LIBRARY_PATH dans vos réglages.

GDAL_LIBRARY_PATH

Si votre bibliothèque GDAL se trouve à un emplacement non standard ou que vous ne souhaitez pas modifier le chemin des bibliothèques système, il est possible d’ajouter le réglage GDAL_LIBRARY_PATH dans votre fichier de réglages Django et d’y indiquer le chemin complet vers la bibliothèque GDAL. Par exemple :

GDAL_LIBRARY_PATH = '/home/sue/local/lib/libgdal.so'

Notes de bas de page

[1]Les fichiers « datum shifting » sont nécessaires pour convertir les données dans et à partir de certaines projections. Par exemple, la chaîne PROJ.4 de la projection Google (900913 or 3857) nécessite la fichier de grille null qui ne se trouve que dans les fichiers « datum shifting ». Il est plus simple d’installer de suite ces fichiers plutôt que de devoir dépanner un problème causé par leur absence plus tard.
[2]Spécifiquement, GeoDjango fournit la prise en charge de la bibliothèque OGR, un composant de GDAL.
Back to Top