Gabarits

Par sa nature liée au Web, Django a besoin d’un procédé agile de génération dynamique de HTML. L’approche la plus couramment utilisée est de se baser sur des gabarits. Un gabarit contient la partie statique du résultat HTML souhaité ainsi qu’une certaine syntaxe particulière définissant comment insérer le contenu dynamique. Pour un exemple pratique de création de pages HTML avec des gabarits, consultez la partie 3 du tutoriel.

Un projet Django peut être configuré avec un ou plusieurs moteurs de gabarit (ou même aucun si vous n’utilisez pas de gabarit). Django est livré avec des moteurs intégrés pour son propre système de gabarits, appelé de manière originale le langage de gabarits de Django (DTL), ainsi que pour l’alternative répandue Jinja2. Des moteurs pour d’autres langages de gabarits peuvent être mis à disposition par des applications tierces.

Django définit une API standard pour le chargement et la production de gabarits de manière indépendante du moteur utilisé. Le chargement consiste à trouver le gabarit correspondant à un identifiant donné et à le pré-traiter, ce qui revient généralement à le compiler dans une représentation en mémoire. La production consiste à interpoler le gabarit en fonction de données de contexte et à renvoyer le texte résultant.

Le langage de gabarits de Django est le système de gabarits propre à Django. Jusqu’à Django 1.8, il s’agissait de la seule option disponible. C’est une bonne bibliothèque de gabarit, même si son approche est parfois un peu rigide et présente quelques particularités. SI vous n’avez pas de motivation précise pour choisir un moteur différent, nous vous recommandons de travailler avec ce langage, à plus forte raison si vous écrivez une application réutilisable et que vous pensez distribuer des gabarits. Les applications contribuées de Django qui comprennent des gabarits, telle que django.contrib.admin, utilisent le moteur de Django.

Pour des raisons historiques, la prise en charge générique des moteurs de gabarit et l’implémentation du langage de gabarit de Django se trouvent tous deux dans l’espace de noms django.template.

Prise en charge des moteurs de gabarit

New in Django 1.8:

La prise en charge de plusieurs moteurs de gabarit et le réglage TEMPLATES ont été ajoutés dans Django 1.8.

Configuration

Les moteurs de gabarit sont configurés dans le réglage TEMPLATES. Il s’agit d’une liste de configurations, une par moteur. La valeur par défaut est vide. Le fichier settings.py généré par la commande startproject définit une valeur plus utile :

TEMPLATES = [
    {
        'BACKEND': 'django.template.backends.django.DjangoTemplates',
        'DIRS': [],
        'APP_DIRS': True,
        'OPTIONS': {
            # ... some options here ...
        },
    },
]

BACKEND est un chemin Python pointé vers ue classe de moteur de gabarit implémentant l’API de moteur de gabarit de Django. Les moteurs intégrés sont django.template.backends.django.DjangoTemplates et django.template.backends.jinja2.Jinja2.

Comme la plupart des moteurs chargent des gabarits à partir de fichiers, la configuration de chaque moteur contient au premier niveau deux réglages courants :

  • DIRS définit une liste de répertoires dans lesquels le moteur recherche des fichiers sources de gabarits, dans l’ordre de leur recherche.

  • APP_DIRS indique si le moteur doit rechercher les gabarits dans les applications installées. Chaque moteur définit un nom conventionnel à attribuer au sous-répertoire des applications où ses gabarits devraient se trouver.

Même si ce n’est pas fréquent, il est possible de configurer plusieurs instances d’un même moteur avec des options différentes. Dans ce cas, il est nécessaire de définir un nom NAME unique pour chaque moteur.

OPTIONS contient des réglages spécifiques au moteur.

Utilisation

Le module django.template.loader définit deux fonctions pour charger des gabarits.

get_template(template_name, dirs=_dirs_undefined, using=None)[source]

Cette fonction charge le gabarit ayant le nom donné et renvoie un objet Template.

Le type exact de la valeur renvoyée dépend du moteur qui a chargé le gabarit. Chaque moteur possède sa propre classe Template.

get_template() essaie avec chaque moteur de gabarit dans l’ordre jusqu’à ce que l’un d’eux réussisse. Si le gabarit n’est pas trouvé, une exception TemplateDoesNotExist est générée. Si le gabarit est trouvé mais contient une syntaxe non valable, une exception TemplateSyntaxError est générée.

La façon dont les gabarits sont recherchés et chargés dépend de chaque moteur et de sa configuration.

Si vous souhaitez restreindre la recherche à un moteur de gabarit particulier, passez le nom NAME du moteur dans le paramètre using.

Obsolète depuis la version 1.8: Le paramètre dirs a été rendu osbolète.

Changed in Django 1.8:

Le paramètre using a été ajouté.

Changed in Django 1.8:

get_template() renvoie un objet Template dépendant du moteur au lieu de django.template.Template.

select_template(template_name_list, dirs=_dirs_undefined, using=None)[source]

select_template() est semblable à get_template(), sauf qu’il accepte une liste de noms de gabarits. Il essaie chaque nom dans l’ordre et renvoie le premier gabarit existant.

Obsolète depuis la version 1.8: Le paramètre dirs a été rendu osbolète.

Changed in Django 1.8:

Le paramètre using a été ajouté.

Changed in Django 1.8:

select_template() renvoie un objet Template dépendant du moteur au lieu de django.template.Template.

Si le chargement d’un gabarit échoue, les deux exceptions suivantes définies dans django.template peuvent être générées :

exception TemplateDoesNotExist(msg, tried=None, backend=None, chain=None)[source]

Cette exception est générée lorsqu’aucun gabarit n’a pu être trouvé. Elle accepte les paramètres facultatifs suivants pour remplir le gabarit postmortem sur la page de débogage :

backend

L’instance de moteur de gabarit dans lequel l’exception s’est produite.

tried

Une liste de sources qui ont été parcourues pour la recherche du gabarit. Elle se trouve sous la forme d’une liste de tuples contenant (origine, statut), où origine est un objet de type origine et statut est une chaîne contenant la raison expliquant l’absence du gabarit.

chain

Une liste d’exceptions intermédiaires TemplateDoesNotExist générées durant le chargement du gabarit. Ceci est exploité par des fonctions comme get_template(), qui essaient de charger un gabarit donné depuis plusieurs moteurs.

New in Django 1.9:

Les paramètres backend, tried et chain ont été ajoutés.

exception TemplateSyntaxError(msg)[source]

Cette exception est générée lorsqu’un gabarit a été trouvé, mais qu’il contient des erreurs.

Les objets Template renvoyés par get_template() et select_template() doivent fournir une méthode render() ayant la signature suivante :

Template.render(context=None, request=None)

Produit ce gabarit en fonction du contexte donné.

Si context est fourni, il doit s’agir d’un dict. S’il n’est pas fourni, le moteur va produire le gabarit avec un contexte vide.

Si request est fourni, il doit s’agir d’un objet HttpRequest. Le moteur doit se charger ensuite de le rendre disponible, ainsi que le jeton CSRF, dans le gabarit. La manière de le faire dépend de chaque moteur.

Voici un exemple de l’algorithme de recherche. Pour cet exemple, le réglage TEMPLATES est :

TEMPLATES = [
    {
        'BACKEND': 'django.template.backends.django.DjangoTemplates',
        'DIRS': [
            '/home/html/example.com',
            '/home/html/default',
        ],
    },
    {
        'BACKEND': 'django.template.backends.jinja2.Jinja2',
        'DIRS': [
            '/home/html/jinja2',
        ],
    },
]

Si vous appelez get_template('story_detail.html'), voici les fichiers que Django va rechercher, dans l’ordre :

  • /home/html/example.com/story_detail.html (moteur 'django')

  • /home/html/default/story_detail.html (moteur 'django')

  • /home/html/jinja2/story_detail.html (moteur 'jinja2')

Si vous appelez select_template(['story_253_detail.html', 'story_detail.html']), voici ce que Django va rechercher :

  • /home/html/example.com/story_253_detail.html (moteur 'django')

  • /home/html/default/story_253_detail.html (moteur 'django')

  • /home/html/jinja2/story_253_detail.html (moteur 'jinja2')

  • /home/html/example.com/story_detail.html (moteur 'django')

  • /home/html/default/story_detail.html (moteur 'django')

  • /home/html/jinja2/story_detail.html (moteur 'jinja2')

Lorsque Django trouve un gabarit existant, il stoppe sa recherche.

Astuce

Vous pouvez utiliser select_template() pour une sélection agile des gabarits. Par exemple, si vous avez rédigé un article et que vous voulez pouvoir utiliser des gabarits spécifiques pour certains articles, utilisez quelque chose comme select_template(['story_%s_detail.html' % story.id, 'story_detail.html']). Cela vous permet d’utiliser un gabarit adapté à un article individuel, tout en se rabattant sur un gabarit standard pour les articles sans gabarit dédié.

Il est possible – et préférable – d’organiser les gabarits dans des sous-répertoires de chaque répertoire contenant des gabarits. La convention est de créer un sous-répertoire par application Django, en y ajoutant d’autres sous-répertoires au besoin.

Ce conseil est tout à votre avantage. Le placement de tous les gabarits au niveau racine d’un seul répertoire devient rapidement ingérable.

Pour charger un gabarit se trouvant dans un sous-répertoire, il suffit d’utiliser la barre oblique, comme ceci :

get_template('news/story_detail.html')

Toujours avec le même réglage TEMPLATES que ci-dessus, cet exemple va tenter de charger les gabarits suivants :

  • /home/html/example.com/news/story_detail.html (moteur 'django')

  • /home/html/default/news/story_detail.html (moteur 'django')

  • /home/html/jinja2/news/story_detail.html (moteur 'jinja2')

De plus, pour rationaliser l’aspect répétitif du chargement et de la production des gabarits, Django propose une fonction raccourci qui automatise le processus.

render_to_string(template_name, context=None, context_instance=_context_instance_undefined, request=None, using=None)[source]

render_to_string() charge un gabarit comme get_template() et appelle sa méthode render() immédiatement. Elle accepte les paramètres ci-après.

template_name

Le nom d’un gabarit à charger et à produire. S’il s’agit d’une liste de noms de gabarits, Django utilise select_template() au lieu de get_template() pour chercher le gabarit.

context

Un dict à utiliser comme contexte de gabarit lors de la production.

Changed in Django 1.8:

Le paramètre context était appelé dictionary. Ce nom est obsolète dans Django 1.8 et sera supprimé dans Django 1.10.

context est dorénavant facultatif. Un contexte vide sera utilisé s’il n’est pas défini.

context_instance

Une instance de Context ou une sous-classe (par ex. une instance de RequestContext) à utiliser comme contexte de gabarit.

Obsolète depuis la version 1.8: Le paramètre context_instance est obsolète. Utilisez context et, si nécessaire, request.

request

Un objet HttpRequest facultatif qui sera disponible durant le processus de rendu du gabarit.

New in Django 1.8:

Le paramètre request a été ajouté.

Usage example:

from django.template.loader import render_to_string
rendered = render_to_string('my_template.html', {'foo': 'bar'})

Voir aussi le raccourci render() qui appelle render_to_string() et fournit le résultat à un objet HttpResponse prêt à être renvoyé depuis une vue.

Finalement, vous pouvez utiliser directement des moteurs configurés :

engines

Les moteurs de gabarit sont disponibles dans django.template.engines:

from django.template import engines

django_engine = engines['django']
template = django_engine.from_string("Hello {{ name }}!")

La clé de recherche, 'django' dans cet exemple, correspond au réglage NAME du moteur.

Moteurs intégrés

class DjangoTemplates[source]

Définissez BACKEND à 'django.template.backends.django.DjangoTemplates' pour configurer un moteur de gabarit de Django.

Lorsque APP_DIRS vaut True, les moteurs DjangoTemplates cherchent les gabarits dans le sous-répertoire templates des applications installées. Ce nom générique a été conservé par rétrocompatibilité.

Les moteurs DjangoTemplates acceptent les OPTIONS suivantes :

  • 'allowed_include_roots': une liste de chaînes représentant les préfixes autorisés pour la balise de gabarit {% ssi %}. C’est une mesure de sécurité pour que les auteurs de gabarits ne puissent pas accéder à des fichiers auxquels ils ne devraient pas avoir accès.

    Par exemple, si 'allowed_include_roots' vaut ['/home/html', '/var/www'], {% ssi /home/html/foo.txt %} fonctionne, mais pas {% ssi /etc/passwd %}.

    La valeur par défaut est une liste vide.

    Obsolète depuis la version 1.8: allowed_include_roots est obsolète car la balise {% ssi %} l’est également.

  • 'context_processors': une liste de chemins Python pointés vers des objets exécutables utilisés pour remplir le contexte lorsqu’un gabarit est produit avec une requête. Ces exécutables acceptent un objet requête comme paramètre et renvoient un dictionnaire d’éléments à fusionner dans le contexte.

    La valeur par défaut est une liste vide.

    Voir RequestContext pour plus d’informations.

  • 'debug': une valeur booléenne qui active ou désactive le mode débogage des gabarits. Quand elle vaut True, une page d’erreur élaborée affiche un rapport détaillé lors de toute exception générée durant le rendu des gabarits. Ce rapport contient les extraits concernés du gabarit avec les bonnes lignes mises en évidence.

    La valeur par défaut correspond à la valeur du réglage DEBUG.

  • 'loaders': une liste de chemins Python pointés vers des classes de chargeurs de gabarits. Chaque classe Loader sait comment importer les gabarits d’une source particulière. Il est possible d’indiquer des tuples au lieu de chaînes. Le premier élément du tuple correspond au nom de classe de Loader alors que les éléments suivants seront transmis à la classe Loader en vue de son initialisation.

    La valeur par défaut dépend des valeurs de DIRS et de APP_DIRS.

    Voir Types de chargeurs pour les détails.

  • 'string_if_invalid': résultat, sous forme de chaîne de caractères, que le système des gabarits utilise pour remplacer le contenu de variables non valides (par ex. mal orthographiées).

    La valeur par défaut est une chaîne vide.

    Voir Traitement des variables non valides pour les détails.

  • 'file_charset': le jeu de caractères utilisé pour lire les fichiers de gabarits depuis le disque.

    La valeur par défaut est équivalente au réglage FILE_CHARSET.

  • 'libraries': un dictionnaire d’étiquettes et de chemins Python pointés de modules de balises de gabarit à inscrire auprès du moteur de gabarit. Ceci peut être utilisé pour ajouter de nouvelles bibliothèques ou pour fournir des étiquettes alternatives à celles qui existent. Par exemple :

    OPTIONS={
        'libraries': {
            'myapp_tags': 'path.to.myapp.tags',
            'admin.urls': 'django.contrib.admin.templatetags.admin_urls',
        },
    }
    

    Les bibliothèques peuvent être chargées en passant la clé de dictionnaire correspondante à la balise {% load %}.

  • 'builtins': une liste de chemins Python pointés de modules de balises de gabarit à ajouter aux modules intégrés. Par exemple :

    OPTIONS={
        'builtins': ['myapp.builtins'],
    }
    

    Les balises et les filtres des bibliothèques intégrées peuvent être utilisés sans devoir d’abord faire appel à la balise {% load %}.

New in Django 1.9:

Les paramètres libraries et builtins ont été ajoutés.

class Jinja2[source]

Nécessite que Jinja2 soit installé :

$ pip install Jinja2

Définissez BACKEND à 'django.template.backends.jinja2.Jinja2' pour configurer un moteur de gabarit Jinja2.

Lorsque APP_DIRS vaut True, les moteurs Jinja2 cherchent les gabarits dans le sous-répertoire jinja2 des applications installées.

L’élément le plus important dans OPTIONS est 'environment'. Il s’agit d’un chemin Python pointé vers un objet exécutable renvoyant un environnement Jinja2. La valeur par défaut est 'jinja2.Environment'. Django appelle cet objet et transmet d’autres options en tant que paramètres nommés. De plus, ajoute des valeurs par défaut qui diffèrent de celles de Jinja2 pour quelques-unes :

  • 'autoescape': True
  • 'loader': un chargeur configuré pour DIRS et APP_DIRS

  • 'auto_reload': settings.DEBUG
  • 'undefined': DebugUndefined si settings.DEBUG sinon Undefined

The default configuration is purposefully kept to a minimum. If a template is rendered with a request (e.g. when using render()), the Jinja2 backend adds the globals request, csrf_input, and csrf_token to the context. Apart from that, this backend doesn’t create a Django-flavored environment. It doesn’t know about Django context processors, filters, and tags. In order to use Django-specific APIs, you must configure them into the environment.

Par exemple, vous pouvez créer monproject/jinja2.py avec ce contenu :

from __future__ import absolute_import  # Python 2 only

from django.contrib.staticfiles.storage import staticfiles_storage
from django.core.urlresolvers import reverse

from jinja2 import Environment


def environment(**options):
    env = Environment(**options)
    env.globals.update({
        'static': staticfiles_storage.url,
        'url': reverse,
    })
    return env

et définir l’option 'environment' à 'monproject.jinja2.environment'.

Dès lors, vous pouvez utiliser les structures suivantes dans les gabarits Jinja2 :

<img src="{{ static('path/to/company-logo.png') }}" alt="Company Logo">

<a href="{{ url('admin:index') }}">Administration</a>

Les concepts de balises et filtres existent aussi bien dans le langage de gabarit de Django que dans Jinja2, mais ils sont utilisés différemment. Comme Jinja2 prend en charge le passage de paramètres à des objets exécutables dans les gabarits, beaucoup de fonctionnalités qui nécessitent une balise de gabarit ou un filtre dans les gabarits Django peuvent être implémentées simplement en appelant une fonction dans les gabarits Jinja2, comme l’exemple ci-dessus le montre. L’espace de noms global de Jinja2 élimine le besoin de processeurs de contexte de gabarit. Le langage de gabarit de Django ne possède pas d’équivalent aux tests Jinja2.

Moteurs personnalisés

Voici comment implémenter un moteur de gabarit personnalisé afin d’utiliser un autre système de gabarits. Un moteur de gabarit est une classe qui hérite de django.template.backends.base.BaseEngine. Elle doit implémenter get_template()` et, facultativement, from_string(). Voici un exemple d’une bibliothèque de gabarit fictive foobar:

from django.template import TemplateDoesNotExist, TemplateSyntaxError
from django.template.backends.base import BaseEngine
from django.template.backends.utils import csrf_input_lazy, csrf_token_lazy

import foobar


class FooBar(BaseEngine):

    # Name of the subdirectory containing the templates for this engine
    # inside an installed application.
    app_dirname = 'foobar'

    def __init__(self, params):
        params = params.copy()
        options = params.pop('OPTIONS').copy()
        super(FooBar, self).__init__(params)

        self.engine = foobar.Engine(**options)

    def from_string(self, template_code):
        try:
          return Template(self.engine.from_string(template_code))
        except foobar.TemplateCompilationFailed as exc:
            raise TemplateSyntaxError(exc.args)

    def get_template(self, template_name):
        try:
            return Template(self.engine.get_template(template_name))
        except foobar.TemplateNotFound as exc:
            raise TemplateDoesNotExist(exc.args, backend=self)
        except foobar.TemplateCompilationFailed as exc:
            raise TemplateSyntaxError(exc.args)


class Template(object):

    def __init__(self, template):
        self.template = template

    def render(self, context=None, request=None):
        if context is None:
            context = {}
        if request is not None:
            context['request'] = request
            context['csrf_input'] = csrf_input_lazy(request)
            context['csrf_token'] = csrf_token_lazy(request)
        return self.template.render(context)

Voir DEP 182 pour plus d’informations.

Intégration du débogage pour les moteurs personnalisés

New in Django 1.9:

L’intégration de la page de débogage pour les moteurs de gabarit non Django a été ajoutée.

La page de débogage de Django présente des points d’entrée pour fournir des informations détaillées lorsqu’une erreur de gabarit se produit. Les moteurs de gabarit personnalisés peuvent utiliser ces points d’entrée pour améliorer les informations d’erreur qui sont présentées aux utilisateurs. Les points d’entrée suivants sont disponibles :

Gabarit postmortem

Le gabarit postmortem apparaît lorsque TemplateDoesNotExist est générée. Il présente la liste des moteurs et chargeurs de gabarit utilisés lors de la recherche du gabarit concerné. Par exemple, si deux moteurs Django sont configurés, le gabarit postmortem ressemble à ceci :

../../_images/postmortem.png

Les moteurs personnalisés peuvent remplir le gabarit postmortem en passant les paramètres backend et tried lors de la génération de TemplateDoesNotExist. Les moteurs qui utilisent le gabarit postmortem doivent indiquer une origine sur l’objet de gabarit.

Information de ligne contextuelle

Si une erreur se produit pendant l’analyse et le rendu d’un gabarit, Django peut afficher la ligne à laquelle s’est produite l’erreur. Par exemple :

../../_images/template-lines.png

Les moteurs personnalisés peuvent fournir cette information en définissant un attribut template_debug sur les exceptions générées pendant l’analyse et le rendu. Cet attribut est un dict possédant les valeurs suivantes :

  • 'name': le nom du gabarit dans lequel l’exception s’est produite.

  • 'message': le message de l’exception.

  • 'source_lines': les lignes précédentes, suivantes ainsi que la ligne elle-même où s’est produite l’exception. C’est pour fournir du contexte, il ne faut donc pas inclure plus d’une vingtaine de lignes.

  • 'line': le numéro de ligne à laquelle s’est produite l’exception.

  • 'before': le contenu de la ligne ayant provoqué l’erreur, avant le symbole qui a produit l’erreur.

  • 'during': le symbole qui a généré l’erreur.

  • 'after': le contenu de la ligne ayant provoqué l’erreur, après le symbole qui a produit l’erreur.

  • 'total': le nombre de lignes dans source_lines.

  • 'top': le numéro de ligne où source_lines commence.

  • 'bottom': le numéro de ligne où source_lines se termine.

Étant donné l’erreur de gabarit ci-dessus, template_debug ressemblerait à ceci :

{
    'name': '/path/to/template.html',
    'message': "Invalid block tag: 'syntax'",
    'source_lines': [
        (1, 'some\n'),
        (2, 'lines\n'),
        (3, 'before\n'),
        (4, 'Hello {% syntax error %} {{ world }}\n'),
        (5, 'some\n'),
        (6, 'lines\n'),
        (7, 'after\n'),
        (8, ''),
    ],
    'line': 4,
    'before': 'Hello ',
    'during': '{% syntax error %}',
    'after': ' {{ world }}\n',
    'total': 9,
    'bottom': 9,
    'top': 1,
}

API d’origine et intégration tierce

Les gabarits Django possèdent un objet Origin accessible par leur attribut template.origin. Ceci permet aux informations de débogage d’apparaître dans le gabarit postmortem, de même que dans des bibliothèques tierces, telle que Django Debug Toolbar.

Les moteurs personnalisés peuvent fournir leurs propres informations template.origin en créant un objet qui définit les attributs suivants :

  • 'name': le chemin complet vers le gabarit.

  • 'template_name': le chemin relatif vers le gabarit tel que transmis aux méthodes de chargement de gabarits.

  • 'loader_name': une chaîne facultative identifiant la fonction ou la classe utilisée pour charger le gabarit, par exemple django.template.loaders.filesystem.Loader.

Le langage de gabarit de Django

Syntaxe

À propos de cette section

Il s’agit ici d’un aperçu de la syntaxe du langage de gabarit de Django. Pour plus de détails, voir la référence de la syntaxe du langage.

Un gabarit Django est un simple document texte ou un chaîne Python, balisés à l’aide du langage de gabarit de Django. Certaines structures sont reconnues et interprétées par le moteur de gabarit. Les principales sont les variables et les balises.

Un gabarit est produit avec un contexte. Le processus de production remplace les variables par leurs valeurs qui sont cherchées dans le contexte, et il exécute les balises. Tout le reste est affiché tel quel.

La syntaxe du langage de gabarit de Django implique quatre structures.

Variables

Une variable affiche une valeur à partir du contexte, qui est un objet de type dictionnaire faisant correspondre des clés à des valeurs.

Les variables sont entourées par {{ et }} comme ceci :

My first name is {{ first_name }}. My last name is {{ last_name }}.

Avec un contexte {'first_name': 'John', 'last_name': 'Doe'}, ce gabarit produit :

My first name is John. My last name is Doe.

La consultation de dictionnaire, d’attribut et d’indice de liste est implémentée par une notation pointée :

{{ my_dict.key }}
{{ my_object.attribute }}
{{ my_list.0 }}

Si le contenu d’une variable s’avère être un objet exécutable, le système de gabarit l’appelle sans paramètre et utilise son résultat à la place de l’objet exécutable.

Balises

Les balises permettent d’appliquer une logique arbitraire dans le processus de rendu.

Cette définition est volontairement vague. Par exemple, une balise peut produire du contenu, servir de structure de contrôle telle qu’une instruction « if » ou une boucle « for », extraire du contenu d’une base de données ou même de donner accès à d’autres balises de gabarit.

Les balises sont entourées par {% et %}, comme ceci :

{% csrf_token %}

La plupart des balises acceptent des paramètres :

{% cycle 'odd' 'even' %}

Certaines balises exigent des balises d’introduction et de terminaison :

{% if user.is_authenticated %}Hello, {{ user.username }}.{% endif %}

Une référence des balises intégrés est disponible tout comme des instructions pour écrire des balises personnalisées.

Filtres

Les filtres transforment les valeurs de variables et les paramètres de balises.

Ils ressemblent à ceci :

{{ django|title }}

Avec un contexte {'django': 'the web framework for perfectionists with deadlines'}, ce gabarit produit le résultat suivant :

The Web Framework For Perfectionists With Deadlines

Certains filtres acceptent un paramètre :

{{ my_date|date:"Y-m-d" }}

Une référence des filtres intégrés est disponible tout comme des instructions pour écrire des filtres personnalisés.

Commentaires

Les commentaires ressemblent à ceci :

{# this won't be rendered #}

Une balise {% comment %} autorise des commentaires sur plusieurs lignes.

Composants

À propos de cette section

Il s’agit ici d’un aperçu des API du langage de gabarit de Django. Pour plus de détails, voir la référence des API.

Moteur

django.template.Engine encapsule une instance du système de gabarit de Django. La raison principale de créer directement une telle instance est d’utiliser le langage de gabarit de Django en dehors d’un projet Django.

django.template.backends.django.DjangoTemplates est un adaptateur léger autour de django.template.Engine pour l’adapter à l’API de moteur de gabarit de Django.

Gabarit

django.template.Template représente un gabarit compilé. Les gabarits sont obtenus par Engine.get_template() ou Engine.from_string()

De même, django.template.backends.django.Template est un adaptateur léger autour de django.template.Template pour l’adapter à l’API de gabarit commune.

Contexte

django.template.Context contient des métadonnées en plus des données de contexte. Il est transmis à Template.render() en vue de la production d’un gabarit.

django.template.RequestContext est une sous-classe de Context qui stocke la requête HttpRequest en cours et exécute les processeurs de contexte de gabarit.

L’API commune ne possède pas de concept équivalent. Les données de contexte sont transmises dans un simple dict et la requête HttpRequest en cours est transmise séparément si nécessaire.

Chargeurs

Les chargeurs de gabarits sont responsables de la découverte des gabarits, de leur chargement et du renvoi d’objets Template.

Django fournit plusieurs chargeurs de gabarits intégrés et prend en charge des chargeurs de gabarits personnalisés.

Processeurs de contexte

Les processeurs de contexte sont des fonctions qui reçoivent la requête HttpRequest en cours comme paramètre et renvoient un dict de données à ajouter au contexte de production.

Leur utilisation principale est d’ajouter dans le contexte des données fréquemment utilisées partagées par tous les gabarits, sans devoir répéter le code correspondant dans chaque vue.

Django fournit un bon nombre de processeurs de contexte intégrés. L’implémentation d’un processeur de contexte personnalisé est aussi simple que de définir une fonction.

Back to Top