Installation de PostGIS

PostGIS ajoute la prise en charge des objets géographiques à PostgreSQL, pour en faire une base de données spatiale. GEOS, PROJ.4 et GDAL devraient être installés avant de compiler PostGIS. Vous aurez peut-être besoin d’autres bibliothèques, voir exigences PostGIS.

Note

Le module psycopg2 est obligatoire comme adaptateur de base de données lors de l’utilisation de GeoDjango avec PostGIS.

Sur Debian/Ubuntu, il est conseillé d’installer les paquets suivants : postgresql-x.x, postgresql-x.x-postgis, postgresql-server-dev-x.x, python-psycopg2 (où x.x correspond à la version de PostgreSQL que vous souhaitez installer). Veuillez consultez également les instructions spécifiques à votre plate-forme si vous travaillez avec Mac OS X ou Windows.

Compilation à partir des sources

Commencez par télécharger l’archive des sources et décompressez-la :

$ wget http://download.osgeo.org/postgis/source/postgis-2.1.5.tar.gz
$ tar xzf postgis-2.1.5.tar.gz
$ cd postgis-2.1.5

Puis, lancez les opérations « configure », « make » et « install » de PostGIS :

$ ./configure

Pour terminer, lancez « make » et « install » :

$ make
$ sudo make install
$ cd ..

Note

GeoDjango ne crée pas automatiquement de base de données spatiale. Consultez la section sur Création d’une base de données spatiale pour plus d’informations.

Après l’installation

Création d’une base de données spatiale

PostGIS 2 contient une extension pour Postgres 9.1+ pouvant être utilisée pour activer les fonctions spatiales :

$ createdb  <db name>
$ psql <db name>
> CREATE EXTENSION postgis;

L’utilisateur de base de données doit être superutilisateur pour être autorisé à exécuter CREATE EXTENSION postgis;.

GeoDjango n’exploite actuellement aucune fonctionnalité PostGIS de topologie. Si vous pensez utilisez ces fonctionnalités à un moment donné, vous pouvez également installer l’extension postgis_topology en exécutant CREATE EXTENSION postgis_topology;.

Changed in Django 1.8:

La commande CREATE EXTENSION postgis est dorénavant exécutée automatiquement durant le processus migrate. Vous pouvez toujours la créer manuellement si vous le souhaitez.

Gestion de la base de données

Pour administrer la base de données, vous pouvez soit utiliser le programme pgAdmin III (Démarrer ‣ PostgreSQL 9.x ‣ pgAdmin III), soit le shell SQL (Démarrer ‣ PostgreSQL 9.x ‣ SQL Shell). Par exemple, pour créer un utilisateur et une base de données geodjango, voici ce qui pourrait être saisi dans un shell SQL lancé avec l’utilisateur postgres:

postgres# CREATE USER geodjango PASSWORD 'my_passwd';
postgres# CREATE DATABASE geodjango OWNER geodjango;
Back to Top