Infrastructure de contrôle système

L’infrastructure de contrôle système est un ensemble de contrôles statiques pour valider les projets Django. Elle détecte les problèmes courants et fournit des conseils sur la façon de les corriger. L’infrastructure est extensible de sorte que vous pouvez facilement ajouter vos propres contrôles.

Pour plus de détails sur la façon d’ajouter vos propres contrôles et les intégrer aux contrôles systèmes de Django, consultez le Guide thématique sur la vérification système.

Référence de l’API

CheckMessage

class CheckMessage(level, msg, hint, obj=None, id=None)[source]

Les avertissements et les erreurs signalés par les contrôles systèmes doivent être des instances de CheckMessage. Une instance encapsule une seule erreur à signaler ou un seul avertissement. Elle fournit également des indicateurs et le contexte applicables au message, et un identifiant unique qui est utilisé à des fins de filtrage.

Les arguments du constructeur sont :

level

La gravité du message. Utilisez l’une des valeurs prédéfinies : DEBUG, INFO, WARNING, ERROR, CRITICAL. Si le niveau est supérieur ou égal à ERROR, Django empêchera l’exécution des commandes de gestion. Les messages avec un niveau inférieur à ERROR (i.e. les avertissements) sont présentés dans la console, mais peuvent être réduits au silence.

msg

Une courte chaîne (moins de 80 caractères) décrivant le problème. La chaîne ne doit pas contenir des sauts de ligne.

hint

Une chaîne d’une seule ligne offrant un indicateur pour résoudre le problème. Si aucun indicateur ne peut être fourni, ou s’il est évident à partir du message d’erreur, l’indicateur peut être omis, ou une valeur None peut être utilisée.

obj

Facultatif. Un objet fournissant le contexte du message (par exemple, le modèle où le problème a été découvert). L’objet doit être un modèle, un champ, un gestionnaire ou tout autre objet qui définit la méthode __str__ (avec Python 2, vous devez définir la méthode __unicode__). La méthode est utilisée lors de la collecte de tous les messages et son résultat précède le message.

id

Chaîne facultative. Un identifiant unique pour le problème. Les identifiants doivent suivre le modèle applabel.X001, où X est l’une des lettres CEWID, indiquant la gravité du message (C pour critique, E pour les erreurs et ainsi de suite). Le numéro peut être attribué par l’application, mais doit être unique au sein de cette application.

Il existe des sous-classes pour faciliter la création des messages avec les niveaux de base. Lorsque vous les utilisez, vous pouvez omettre le paramètre level car il est sous-entendu par le nom de la classe.

class Debug(msg, hint, obj=None, id=None)[source]
class Info(msg, hint, obj=None, id=None)[source]
class Warning(msg, hint, obj=None, id=None)[source]
class Error(msg, hint, obj=None, id=None)[source]
class Critical(msg, hint, obj=None, id=None)[source]

Contrôles prédéfinis

Étiquettes prédéfinies

Les contrôles systèmes de Django sont organisés en utilisant les étiquettes suivantes :

  • models: contrôles régissant les définitions de modèles, champs et gestionnaires.

  • signals: contrôles des déclarations de signaux et des enregistrements de gestionnaires.

  • admin: contrôles de toutes les déclarations de sites d’administration.

  • compatibility: identification de problèmes potentiels avec les mises à jour.

  • security: contrôle la configuration liée à la sécurité.

  • templates: contrôle la configuration liée aux gabarits.

  • caches: contrôle la configuration liée aux caches (mémoire tampon).

  • urls: contrôle la configuration des URL.

Certains contrôles peuvent être enregistrés sous plusieurs étiquettes.

Vérifications systèmes du noyau

Modèles

  • models.E001 : <swappable> n’est pas sous la forme étiquette_app.nom_app.

  • models.E002 : <RÉGLAGE> fait référence à <modèle>, qui n’est pas installé ou qui est abstrait.

  • models.E003 : le modèle possède deux relations plusieurs-à-plusieurs via le modèle intermédiaire <étiquette_app>.<modèle>.

  • models.E004 : id ne peut être utilisé comme nom de champ que si le champ définit aussi primary_key=True.

  • models.E005 : le champ <nom_de_champ> du modèle parent <modèle> entre en conflit avec le champ <nom_de_champ> du modèle parent <modèle>.

  • models.E006 : le champ entre en conflit avec le champ <nom_de_champ> du modèle <modèle>.

  • models.E007 : le champ <nom_de_champ> a le nom de colonne <nom_de_colonne> qui est utilisé par un autre champ.

  • models.E008 : index_together doit être une liste ou un tuple.

  • models.E009 : tous les éléments de index_together doivent être des listes ou des tuples.

  • models.E010 : unique_together doit être une liste ou un tuple.

  • models.E011: tous les éléments de unique_together doivent être des listes ou des tuples.

  • models.E012 : index_together/unique_together fait référence au champ inexistant <nom_de_champ>.

  • models.E013 : index_together/unique_together fait référence à un <nom_de_champ> de type ManyToManyField, mais ces champs ne sont pas pris en charge pour cette option.

  • models.E014 : ordering doit être un tuple ou une liste (même si vous souhaitez trier sur un seul champ).

  • models.E015 : ordering fait référence au champ inexistant <nom_de_champ>.

  • models.E016 : index_together/unique_together se réfèrent au champ <nom_de_champ> qui n’est pas local au modèle <modèle>.

  • models.E017 : le modèle mandataire <modèle> contient des champs de modèle.

  • models.E018 : nom de colonne auto-généré trop long pour le champ <champ>. La longueur maximale est de <longueur_maximum> pour la base de données <alias>.

  • models.E019 : nom de colonne auto-généré trop long pour le champ plusieurs-à-plusieurs <champ>. La longueur maximale est de <longueur_maximum> pour la base de données <alias>.

  • models.E020 : La méthode de classe <modèle>.check() est actuellement surchargée.

  • models.E021 : ordering et order_with_respect_to ne peuvent pas être utilisés simultanément.

Champs

  • fields.E001 : les noms de champ ne doivent pas se terminer par un trait de soulignement.

  • fields.E002 : les noms de champ ne doivent pas contenir "__".

  • fields.E003* : pk est un mot réservé et ne peut pas être utilisé comme nom de champ.

  • fields.E004 : choices doit être un élément itérable (par ex. une liste ou un tuple).

  • fields.E005 : choices doit être un élément itérable renvoyant des tuples (valeur réelle, nom convivial).

  • fields.E006 : db_index ne peut contenir que None, True ou False.

  • fields.E007 : les clés primaires ne peuvent pas contenir null=True.

  • fields.E100 : les champs AutoField doivent déclarer primary_key=True.

  • fields.E110 : les champs BooleanField n’acceptent pas les valeurs nulles.

  • fields.E120 : les champs CharField doivent définir un attribut max_length.

  • fields.E121 : max_length doit être un entier positif.

  • fields.W122 : max_length est ignoré lorsqu’il est utilisé pour un champ IntegerField.

  • fields.E130 : les champs DecimalField doivent définir un attribut decimal_places.

  • fields.E131 : decimal_places doit être un entier non négatif.

  • fields.E132 : les champs DecimalField doivent définir un attribut max_digits.

  • fields.E133 : max_digits doit être un entier non négatif.

  • fields.E134 : max_digits doit être supérieur ou égal à decimal_places.

  • fields.E140 : les champs FilePathField doivent comporter l’un des deux attributs allow_files et allow_folders défini à True.

  • fields.E150 : les champs GenericIPAddressField ne peuvent pas accepter de valeurs vides si les valeurs nulles ne sont pas autorisées, car les valeurs vides sont stockées sous forme de valeurs nulles.

  • fields.E160 : les options auto_now, auto_now_add et default sont mutuellement exclusives. Une seule de ces options doit être conservée.

  • fields.W161 : une valeur par défaut fixe est indiquée.

  • fields.E900 : IPAddressField a été supprimé, sauf pour la prise en charge de migrations historiques.

  • fields.W900 : IPAddressField est obsolète. Sa prise en charge (à l’exception des migrations historiques) sera supprimée dans Django 1.9. Ce contrôle apparaît dans Django 1.7 et 1.8.

Champs de type fichier

  • fields.E200 : unique n’est pas un paramètre valable pour un champ FileField.

  • fields.E201 : primary_key n’est pas un paramètre valable pour un champ FileField.

  • fields.E210 : impossible d’utiliser ImageField car Pillow n’est pas installé.

Signaux

  • signals.E001 : <gestionnaire> est connecté au signal <signal> avec une référence différée vers l’expéditeur <modèle>, qui n’a pas été installé.

Rétrocompatibilité

Les contrôles suivants sont effectués pour prévenir l’utilisateur de tout problème potentiel qui pourrait survenir à la suite d’une mise à niveau de version.

  • 1_6.W001 : Certains tests unitaires de projet peuvent ne pas s’exécuter comme prévu. Ce contrôle a été supprimé de Django 1.8 en raison de faux positifs.

  • 1_6.W002 : BooleanField n’a pas de valeur par défaut. Ce contrôle a été supprimé de Django 1.8 en raison de faux positifs.

  • 1_7.W001 : Django 1.7 a modifié la valeur par défaut globale de MIDDLEWARE_CLASSES. django.contrib.sessions.middleware.SessionMiddleware, django.contrib.auth.middleware.AuthenticationMiddleware et django.contrib.messages.middleware.MessageMiddleware ont été enlevés de la valeur par défaut. Si votre projet a besoin de ces intergiciels, il faudra alors que vous configuriez ce réglage. Ce contrôle a été supprimé dans Django 1.9.

  • 1_8.W001 : les réglages indépendants TEMPLATE_* ont été rendus obsolètes dans Django 1.8 et le dictionnaire TEMPLATES a maintenant la priorité. Vous devez placer les valeurs des réglages suivants dans votre dictionnaire TEMPLATES par défaut : TEMPLATE_DIRS, ALLOWED_INCLUDE_ROOTS, TEMPLATE_CONTEXT_PROCESSORS, TEMPLATE_DEBUG, TEMPLATE_LOADERS, TEMPLATE_STRING_IF_INVALID.

Interface d’administration

Les contrôles de l’interface d’administration sont tous effectués sous l’étiquette admin.

Les contrôles suivants sont effectués sur toute classe (ou sous-classe de) ModelAdmin qui est inscrite auprès du site d’administration :

  • admin.E001 : la valeur de raw_id_fields doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E002 : la valeur de raw_id_fields[n] fait référence à <nom_de_champ>, qui n’est pas un attribut de <modèle>.

  • admin.E003 : la valeur de raw_id_fields[n] doit être une clé ForeignKey ou un champ ManyToManyField.

  • admin.E004 : la valeur de fields doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E005 : fieldsets et fields sont tous deux spécifiés.

  • admin.E006 : la valeur de fields contient des champs en double.

  • admin.E007 : la valeur de fieldsets doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E008 : la valeur de fieldsets[n] doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E009 : la valeur de fieldsets[n] doit être de longueur 2.

  • admin.E010 : la valeur de fieldsets[n][1] doit être un dictionnaire.

  • admin.E011 : la valeur de fieldsets[n][1] doit contenir la clé fields.

  • admin.E012 : il y a des champs en double dans fieldsets[n][1].

  • admin.E013 : fields[n]/fieldsets[n][m] ne peut pas inclure le champ ManyToManyField <nom_de_champ>, car ce champ définit manuellement un modèle de relation.

  • admin.E014 : la valeur de exclude doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E015 : la valeur de exclude contient des champs en double.

  • admin.E016 : la valeur de form doit hériter de BaseModelForm.

  • admin.E017 : la valeur de filter_vertical doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E018 : la valeur de filter_horizontal doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E019 : la valeur de filter_vertical[n]/filter_vertical[n] fait référence à <nom_de_champ>, qui n’est pas un attribut de <modèle>.

  • admin.E020 : la valeur de filter_vertical[n]/filter_vertical[n] doit être un champ ManyToManyField.

  • admin.E021 : la valeur de radio_fields doit être un dictionnaire.

  • admin.E022 : la valeur de radio_fields fait référence à <nom_de_champ>, qui n’est pas un attribut de <modèle>.

  • admin.E023 : la valeur de radio_fields fait référence à <nom_de_champ>, qui n’est pas une clé ForeignKey et n’a pas de définition choices.

  • admin.E024 : la valeur de radio_fields[<nom_de_champ>] doit être soit admin.HORIZONTAL soit admin.VERTICAL.

  • admin.E025 : la valeur de view_on_site doit être soit un objet exécutable, soit une valeur booléenne.

  • admin.E026 : la valeur de prepopulated_fields doit être un dictionnaire.

  • admin.E027 : la valeur de prepopulated_fields fait référence à <nom_de_champ>, qui n’est pas un attribut de <modèle>.

  • admin.E028 : la valeur de prepopulated_fields fait référence à <nom_de_champ>, qui ne doit pas être un champ DateTimeField, ForeignKey ni ManyToManyField.

  • admin.E029 : la valeur de prepopulated_fields[<nom_de_champ>] doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E030 : la valeur de prepopulated_fields fait référence à <nom_de_champ>, qui n’est pas un attribut de <modèle>.

  • admin.E031 : la valeur de ordering doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E032 : la valeur de ordering a le marqueur d’ordre aléatoire ?, mais contient aussi d’autres champs.

  • admin.E033 : la valeur de ordering fait référence à <nom_de_champ>, qui n’est pas un attribut de <modèle>.

  • admin.E034 : la valeur de readonly_fields doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E035: La valeur de readonly_fields[n] n’est pas appelable, un attribut de <ModelAdmin class>, ou un attribut de <model>.

ModelAdmin

Les contrôles suivants sont effectués sur toute classes (ou sous-classe de) ModelAdmin qui est enregistrée auprès du site d’administration:

  • admin.E101: La valeur de save_as doit être un booléen.

  • admin.E102: La valeur de save_on_top doit être un booléen.

  • admin.E103: La valeur de inlines doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E104: <InlineModelAdmin class> doit hériter de BaseModelAdmin.

  • admin.E105: <InlineModelAdmin class> doit avoir un attribut model.

  • admin.E106: La valeur de <InlineModelAdmin class>.model doit être un Model.

  • admin.E107: La valeur de list_display doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E108 : la valeur de list_display[n] fait référence à <label>, qui n’est pas un objet exécutable, un attribut de <classe ModelAdmin>, ni un attribut ou une méthode de <modèle>.

  • admin.E109 : la valeur de list_display[n] ne peut pas être un champ ManyToManyField.

  • admin.E110 : La valeur de list_display_links doit être une liste, un tuple ou None.

  • admin.E111 : la valeur de list_display_links[n] fait référence à <label>, qui n’est pas défini dans list_display.

  • admin.E112 : La valeur de list_filter doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E113 : la valeur de list_filter[n] doit hériter de ListFilter.

  • admin.E114 : la valeur de list_filter[n] ne doit pas hériter de FieldListFilter.

  • admin.E115 : la valeur de list_filter[n][1] doit hériter de FieldListFilter.

  • admin.E116 : la valeur de list_filter[n] fait référence à <label>, qui ne fait pas référence à un champ Field.

  • admin.E117 : la valeur de list_select_related doit être une valeur booléenne, un tuple ou une liste.

  • admin.E118 : la valeur de list_per_page doit être un nombre entier.

  • admin.E119 : la valeur de list_max_show_all doit être un nombre entier.

  • admin.E120 : la valeur de list_editable doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E121 : la valeur de list_editable[n] fait référence à <label>, qui n’est pas un attribut de <modèle>.

  • admin.E122 : la valeur de list_editable[n] fait référence à <label>, qui ne figure pas dans list_display.

  • admin.E123 : la valeur de list_editable[n] ne peut pas être à la fois dans list_editable et dans list_display_links.

  • admin.E124 : la valeur de list_editable[n] fait référence au tout premier champ dans list_display (<label>), qui ne peut pas utilisé tant que list_display_links n’est pas défini.

  • admin.E125 : la valeur de list_editable[n] fait référence à <nom_de_champ>, qui n’est pas modifiable dans l’interface d’administration.

  • admin.E126 : La valeur de search_fields doit être une liste ou un tuple.

  • admin.E127 : la valeur de date_hierarchy fait référence à <nom_de_champ>, qui n’est pas un attribut de <modèle>.

  • admin.E128 : la valeur de date_hierarchy doit être un champ DateField ou DateTimeField.

InlineModelAdmin

Les contrôles suivants sont effectués sur chaque InlineModelAdmin qui est inscrit comme élément intégré dans une classe ModelAdmin.

  • admin.E201 : vous ne pouvez pas exclure le champ <nom_de_champ>, car il s’agit de la clé étrangère vers le modèle parent <étiquette_application>.<modèle>.

  • admin.E202 : <modèle> n’a pas de clé ForeignKey vers <modèle parent>./ <modèle> `` a plus d'une clé ``ForeignKey vers <modèle parent>.

  • admin.E203 : la valeur de extra doit être un nombre entier.

  • admin.E204 : la valeur de max_num doit être un nombre entier.

  • admin.E205 : la valeur de min_num doit être un nombre entier.

  • admin.E206 : la valeur de formset doit hériter de BaseModelFormSet.

GenericInlineModelAdmin

Les contrôles suivants sont effectués sur chaque GenericInlineModelAdmin qui est inscrit comme élément intégré dans une classe ModelAdmin.

  • admin.E301 : 'champ_ct' fait référence à <label>, qui n’est pas un champ de <modèle>.

  • admin.E302 : 'champ_ct_fk' fait référence à <label>, qui n’est pas un champ de <modèle>.

  • admin.E303 : <modèle> n’a pas de clé GenericForeignKey.

  • admin.E304 : <modèle> n’a pas de clé GenericForeignKey utilisant le champ de type de contenu <nom_de_champ> et le champ d’identifiant d’objet <nom_de_champ>.

Auth

  • auth.E001 : REQUIRED_FIELDS doit être une liste ou un tuple.

  • auth.E002 : le champ désigné en tant que USERNAME_FIELD pour un modèle utilisateur personnalisé ne doit pas être inclus dans REQUIRED_FIELDS.

  • auth.E003 : <champ> doit être unique car il est désigné comme USERNAME_FIELD.

  • auth.W004 : <champ> est désigné comme USERNAME_FIELD, mais il n’est pas unique.

Types de contenu

Les contrôles suivants sont effectués quand un modèle contient une clé GenericForeignKey ou une relation GenericRelation:

  • contenttypes.E001 : l’ID d’objet GenericForeignKey fait référence au champ <field> qui n’existe pas.

  • contenttypes.E002 : le type de contenu GenericForeignKey fait référence au champ <field> inexistant.

  • contenttypes.E003 : <champ> n’est pas une clé ForeignKey.

  • contenttypes.E004 : <field> n’est pas une ForeignKey vers contenttypes.ContentType.

Sécurité

Les contrôles de sécurité ne rendent pas votre site sûr. Ils n’auditent pas votre code, ne font pas de détection d’intrusion ou quoi que ce soit d’autre de particulièrement complexe. Ils s’occupent plutôt d’une liste de contrôles automatisés détectant les problèmes les plus évidents. Ils aident à se rappeler des choses simples qui améliorent la sécurité d’un site.

Certains de ces contrôles ne sont pas forcément adéquats pour votre configuration de déploiement particulière. Par exemple, si vous avez délégué la redirection HTTP vers HTTPS à un répartiteur de charge, il serait gênant d’être constamment averti que le réglage SECURE_SSL_REDIRECT n’est pas actif. Utilisez SILENCED_SYSTEM_CHECKS pour réduire au silence les contrôles non nécessaires.

Les contrôles suivants sont exécutés si l’option :djadminopt:`–deploy` est indiquée :

  • security.W001 : l’intergiciel django.middleware.security.SecurityMiddleware ne figure pas dans MIDDLEWARE_CLASSES ce qui rendra ineffectif les réglages SECURE_HSTS_SECONDS, SECURE_CONTENT_TYPE_NOSNIFF, SECURE_BROWSER_XSS_FILTER et SECURE_SSL_REDIRECT.

  • security.W002 : l’intergiciel django.middleware.clickjacking.XFrameOptionsMiddleware ne figure pas dans MIDDLEWARE_CLASSES, ce qui fait que vos pages ne seront pas servies avec un en-tête 'x-frame-options'. Sauf dans les cas où il existe une bonne raison pour que votre site apparaisse dans un cadre, il est recommandé d’activer cet en-tête pour contribuer à prévenir les attaques par détournement de clic.

  • security.W003 : il semble que vous n’utilisiez pas la protection intégrée de Django contre la falsification de requêtes inter-sites avec l’intergiciel dédié (django.middleware.csrf.CsrfViewMiddleware ne figure pas dans MIDDLEWARE_CLASSES). L’activation de l’intergiciel est l’approche la plus sûre pour s’assurer qu’aucun trou ne subsiste dans cette protection.

  • security.W004 : vous n’avez pas défini de valeur pour le réglage SECURE_HSTS_SECONDS. Si tout votre site est entièrement servi par SSL, il est possible d’envisager définir une valeur et d’activer HSTS (HTTP Strict Transport Security). Mais prenez soin de lire premièrement la documentation ; l’activation précipitée de HSTS peut être la cause de problèmes sérieux et irréversibles.

  • security.W005 : vous n’avez pas défini le réglage SECURE_HSTS_INCLUDE_SUBDOMAINS à True. Sans cela, votre site est potentiellement vulnérable à des attaques via une connexion non sécurisée à un sous-domaine. Ne choisissez la valeur True que si vous êtes sûr que tous les sous-domaines de votre domaine sont exclusivement servis par SSL.

  • security.W006 : le réglage SECURE_CONTENT_TYPE_NOSNIFF n’est pas défini à True, ce qui fait que vos pages ne seront pas servies avec un en-tête 'x-content-type-options: nosniff'. Vous devriez envisager d’activer cet en-tête pour empêcher les navigateurs d’identifier de manière incorrecte les types de contenu.

  • security.W007 : le réglage SECURE_BROWSER_XSS_FILTER n’est pas défini à True, ce qui fait que vos pages ne seront pas servies avec un en-tête 'x-xss-protection: 1; mode=block'. Vous devriez envisager d’activer cet en-tête pour activer le filtrage XSS des navigateurs et aider ainsi à prévenir les attaques XSS.

  • security.W008 : le réglage SECURE_SSL_REDIRECT n’est pas défini à True. Sauf si votre site doit être accessible à la fois par des connexions SSL et non SSL, il est conseillé de soit définir ce réglage à True, soit de configurer un répartiteur de charge ou un serveur mandataire inverse pour rediriger toutes les connexions vers HTTPS.

  • security.W009 : la clé secrète SECRET_KEY contient moins de 50 caractères ou possède moins de 5 caractères différents. Veuillez générer une clé secrète longue et aléatoire, faute de quoi de nombreuses fonctionnalités de Django liées à la sécurité seront vulnérables aux attaques.

  • security.W010 : l’application django.contrib.sessions se trouve dans votre réglage INSTALLED_APPS mais vous n’avez pas défini SESSION_COOKIE_SECURE à True. L’utilisation d’un cookie de session sécurisé complique la tâche des renifleurs de trafic réseau quand ils essaient de s’immiscer dans les sessions des utilisateurs.

  • security.W011 : django.contrib.sessions.middleware.SessionMiddleware figure dans MIDDLEWARE_CLASSES, mais vous n’avez pas défini SESSION_COOKIE_SECURE à True. L’utilisation d’un cookie de session sécurisé complique la tâche des renifleurs de trafic réseau quand ils essaient de s’immiscer dans les sessions des utilisateurs.

  • security.W012 : SESSION_COOKIE_SECURE n’est pas défini à True. L’utilisation d’un cookie de session sécurisé complique la tâche des renifleurs de trafic réseau quand ils essaient de s’immiscer dans les sessions des utilisateurs.

  • security.W013 : l’application django.contrib.sessions se trouve dans votre réglage INSTALLED_APPS mais vous n’avez pas défini SESSION_COOKIE_HTTPONLY à True. L’utilisation d’un cookie de session HttpOnly complique la tâche des attaques par script inter-site quand elles essaient de s’immiscer dans les sessions des utilisateurs.

  • security.W014 : django.contrib.sessions.middleware.SessionMiddleware figure dans MIDDLEWARE_CLASSES, mais vous n’avez pas défini SESSION_COOKIE_HTTPONLY à True. L’utilisation d’un cookie de session HttpOnly complique la tâche des attaques par script inter-site quand elles essaient de s’immiscer dans les sessions des utilisateurs.

  • security.W015 : SESSION_COOKIE_HTTPONLY n’est pas défini à True. L’utilisation d’un cookie de session HttpOnly complique la tâche des attaques par script inter-site quand elles essaient de s’immiscer dans les sessions des utilisateurs.

  • security.W016 : CSRF_COOKIE_SECURE n’est pas défini à True. L’utilisation d’un cookie CSRF sécurisé complique la tâche des renifleurs de trafic réseau quand ils essaient de voler le jeton CSRF.

  • security.W017 : CSRF_COOKIE_HTTPONLY n’est pas défini à True. L’utilisation d’un cookie CSRF HttpOnly complique la tâche des attaques par script inter-site quand elles essaient de voler le jeton CSRF.

  • security.W018 : le réglage DEBUG ne devrait pas être défini à True pour une application Django déployée.

  • security.W019 : django.middleware.clickjacking.XFrameOptionsMiddleware figure dans MIDDLEWARE_CLASSES, mais X_FRAME_OPTIONS n’est pas défini à 'DENY'. La valeur par défaut est 'SAMEORIGIN', mais sauf dans les cas où un site a une bonne raison de servir certaines de ses parties dans un cadre, vous devriez modifier ce réglage à 'DENY'.

  • security.W020 : le réglage ALLOWED_HOSTS ne peut pas être vide en déploiement.

Sites

Les contrôles suivants sont effectués sur chaque modèle utilisant un gestionnaire CurrentSiteManager:

  • sites.E001 : CurrentSiteManager n’a pas réussi à trouver un champ nommé <nom_de_champ>.

  • sites.E002 : CurrentSiteManager ne peut pas utiliser <champ> car ce n’est pas une clé ForeignKey ni un champ ManyToManyField.

Base de données

MySQL

Si vous utilisez MySQL, les contrôles suivants seront effectués :

  • mysql.E001 : MySQL ne permet pas aux champs CharField uniques d’avoir un attribut max_length > 255.

Gabarits

Les contrôles suivants vérifient que le réglage TEMPLATES est configuré correctement :

  • templates.E001 : 'APP_DIRS': True figure dans votre réglage TEMPLATES mais 'loaders' est aussi dans OPTIONS. Supprimez APP_DIRS ou l’option 'loaders'.

Caches

Les contrôles suivants vérifient que le réglage CACHES est configuré correctement :

  • caches.E001 : vous devez définir un cache 'default' dans votre réglage CACHES.

URL

Les contrôles suivants sont effectués sur votre configuration d’URL :

  • urls.W001 : le motif d’URL <pattern> utilise include() avec une expression regex se terminant par $. Enlevez le dollar de l’expression regex pour éviter des problèmes lors de l’inclusion d’URL.

  • urls.W002 : le motif d’URL <pattern> possède une expression regex commençant par /. Enlevez cette barre oblique car elle n’est pas nécessaire.

  • urls.W003 : le motif d’URL <pattern> possède un nom name contenant un :. Enlevez ces deux-points pour éviter des références d’espaces de noms ambigus.

Back to Top